En direct

Quand la data booste l'immobilier commercial
Gautier Machelon est l'un des deux cofondateurs de MyTraffic. - © BRUNO LEVY / LE MONITEUR

Quand la data booste l'immobilier commercial

Sophie Vincelot |  le 15/08/2018  |  ConjonctureImmobilierStartup

MyTraffic accompagne les enseignes dans le choix de leurs locaux grâce à la mesure de l'affluence des piétons.

C’est une start-up à la croissance fulgurante. « Il y a un an, nous avions deux clients, aujourd’hui nous en comptons une centaine », relate Grégoire de Laval, responsable des partenariats chez MyTraffic, start-up spécialisée dans le traitement de la data géographique. Lancée fin 2015, la jeune pousse propose d’accompagner les enseignes et les commerçants dans l’identification des meilleurs emplacements pour leur projet immobilier. Prix au mètre carré, nombre d’habitants dans le quartier, profil des boutiques à proximité, flux transactionnels, etc. Les données publiques et privées sont agrégées pour permettre aux clients de dénicher les meilleurs points de vente. Un élément permet en particulier à la start-up de se distinguer de ses concurrents : la mesure de l’affluence des piétons dans un quartier.

 

Donnée maison

 

« C’est une data “ maison ” que nous récoltons grâce à la géolocalisation des smartphones et à un comptage en temps réel des passants sur un territoire donné. Cela nous permet de connaître la provenance et la destination des chalands », dévoile Grégoire de Laval. Une information importante pour évaluer le futur succès d’une affaire, selon Awa Ndiaye. La cheffe de projet Open Innovation à la Ville de Paris l’avoue : « Nos services ne sont pas encore capables de la mesurer. » Les clients accèdent au service de MyTraffic grâce à un abonnement annuel ou en achetant une étude d’implantation. La start-up propose également de fournir des rapports détaillés sur un quartier précis. « Nous donnons un sens à l’ensemble des données disponibles », souligne Grégoire de Laval. Malgré l’intérêt que pourrait susciter cette solution dans d’autres secteurs comme le logement, la société ne compte se consacrer qu’à l’immobilier commercial.

 

Rencontre

 

Le concept de MyTraffic - créé par Hakim Saadaoui, un ancien d’Areva, et Gautier Machelon, cofondateur de deux jeunes pousses spécialisées dans les ressources humaines - est né de la rencontre avec le fondateur de la Fabrique - Cookies [Alexis de Galembert, NDLR], qui avait des difficultés pour ouvrir son quatrième point de vente. Depuis, d’autres clients ont suivi, comme Nexity, BNP Paribas Real Estate, Camaïeu, Intermarché… Des sociétés qui contribuent également à l’évolution de la plate-forme MyTraffic. « Le Club Med nous fournit par exemple une partie de sa data pour que nous les accompagnions au mieux dans leur stratégie commerciale », continue le responsable des partenariats. Objectif : observer dans le temps la dynamique d’un emplacement et produire des analyses plus personnalisées.

 

Action cœur de ville.

 

A côté de ces grands noms, la start-up s’adresse aux petits commerces. C’est pourquoi elle entend participer à Action cœur de ville, programme gouvernemental qui, entre autres, entend revaloriser les boutiques des centres de villes moyennes. « Nous rencontrons des représentants de communes pour mesurer leurs besoins. Certaines sont friandes de données », continue Grégoire de Laval. Par ailleurs, la start-up a noué des partenariats avec la Ville de Paris et BNP Paribas Real Estate dans le cadre du challenge Numa Datacity en juin dernier, dont elle a fini lauréate. Ensemble, ils ont développé une solution gratuite pour accompagner les petits commerçants parisiens dans leur recherche d’implantation.

 

2015 : lancement.

100 clients en 2018. La start-up en comptait deux en 2017.

2018 : développement d’une solution gratuite. Elle a été élaborée dans le cadre du challenge Numa Datacity et vise les petits commerçants.

L’avis de l’expert

« Le concept de MyTraffic - qui consiste à utiliser de nouvelles data pour prendre des décisions immobilières éclairées - est très porteur. Car, pour les clients, le choix de l’implantation engendrera une décision lourde d’investissements. Nous sommes d’ailleurs en train de créer un outil où nous comparerons les loyers pratiqués et où nous analyserons pourquoi certains quartiers avec des caractéristiques similaires ne pratiquent pas les mêmes prix. »
Tanguy Quéro, directeur régional digital de JLL, conseil en immobilier d’entreprise, pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique.

Commentaires

Quand la data booste l'immobilier commercial

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Livre

Prix : 65.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Livre

Prix : 35.00 €

Auteur : Dunod, Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX