En direct

Pyrénées-Atlantiques Refonte des sites hospitaliers de Bayonne-Côte-Basque

claude mandraut |  le 11/04/1997  |  Pyrénées-AtlantiquesFrance ConcoursTechniqueEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Pyrénées-Atlantiques
France
Concours
Technique
Europe
Landes
Architecture
Valider

- Des restructurations qui visent à rendre les bâtiments plus fonctionnels.

Le centre hospitalier de Bayonne-Côte-Basque, d'une capacité de 1 279 lits, sur trois sites, accueille la population du Pays basque et de la côte sud des Landes. Si les installations de Saint-Jean-de-Luz ne nécessitent pas d'interventions dans l'immédiat, celles de Bayonne et de Camp-de-Prats vont faire l'objet de restructurations.

Le chantier de Bayonne, qui sera supervisé par Gaby Buzens, jusque-là directeur des services économiques, se décompose, en trois opérations.

Restructuration totale à Saint-Léon

L'intervention la plus massive se fera sur le site Saint-Léon, qui n'est plus adapté. Les immeubles construits au fur et à mesure des besoins, autour d'un bâtiment datant de Napoléon III ne sont plus rationnels, et les liaisons entre les différents pôles laissent à désirer. Gaby Buzens explique : « La philosophie était de désaffecter sans le démolir le bâtiment Saint-Léon pour y installer des services administratifs ou non actifs, de rapprocher les services actifs du bloc et de faire des liaisons avec les urgences. »

Le bloc opératoire va être entièrement restructuré, et le plateau technique réorganisé et un parking de 210 places sera aménagé pour les visiteurs.

La conception de ce projet, qui se monte globalement à 400 millions, a été confiée à AART International, et à Samir Farah et Associés en tant que mandataire. L'équipe lauréate comprend aussi DMS Architectes et Séchaud & Bossuyt. Les travaux pourraient être engagés en janvier 1999 et devraient durer près de sept ans.

Traité à part, le parking du personnel de 470 places réparties sur quatre niveaux, surmonté de l'hélistation, est en voie d'achèvement. Camborde et Lamaison ont assuré la maîtrise d'oeuvre de ce chantier de 42 millions.

Sur le site de Camp-de-Prats qui comprend une maison de retraite de 110 lits, des services de psychiatrie de 100 lits et l'Arrayade, un centre de longs séjours de 124 lits pour personnes âgées dépendantes, les interventions seront moins lourdes qu'à Bayonne. Elles seront orchestrées par Didier Rebeyrol et Francine Pichot, retenus pour assurer la maîtrise d'oeuvre.

Extension et rénovation pour l'Arrayade

Le bâtiment de l'Arrayade sera rénové et les chambres à trois lits disparaîtront au profit de chambres à un lit. La zone centrale fera l'objet d'une extension afin de pouvoir disposer d'un lieu de vie à chaque étage.

Toutefois, ce chantier de 18,5 millions ne démarrera qu'à l'issue de la construction d'un bâtiment neuf de 32 lits destiné aux personnes âgées désorientées. L'investissement est évalué à 8,8 millions. Ces travaux seront lancés dans le courant du second semestre 1997 et s'étaleront sur deux ans.

MAQUETTE : La plus importante des trois opérations de refonte des sites hospitaliers : Saint-Léon, un investissement de 400 millions.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil