En direct

Pyrénées-Atlantiques Les derniers grands chantiers de rénovation de collèges

FLORENCE ELMAN |  le 20/03/1998  |  EducationRénovationArchitectureCulteFinances locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Education
Rénovation
Architecture
Culte
Finances locales
Bois
Pyrénées-Atlantiques
Immobilier
Collectivités locales
Etat
Hygiène
Professionnels
Travaux publics
Valider

- Les travaux aux collèges des Cordeliers, à Oloron, et de Bois-d'Amour, à Billère, appelleront 70 millions de francs d'investissement.

« Depuis 1986, commente Sylvie Toutain, chef du service des collèges et des constructions scolaires, nous avons considérablement rénové le parc de collèges des Pyrénées-Atlantiques (quarante-six unités). Et, depuis quelques années, nous travaillons en budget constant : 14 à 15 millions par an pour les grosses réparations, et 8 millions pour le programme de maintenance. » Fin 1997, deux dossiers restaient encore en suspens : les Cordeliers à Oloron-Sainte-Marie (300 élèves) et Bois-d'Amour à Billère, dans la banlieue de Pau (700 élèves), qui ne répondaient plus aux normes de sécurité et devaient être modernisés. Le conseil général a lancé pour chaque établissement un projet global de réhabilitation.

Début des travaux en mars pour les Cordeliers

« Il aurait certainement été plus facile de quitter les lieux et de construire un établissement neuf..., admet Sylvie Toutain. Mais cet ancien couvent du XVIIIe siècle est admirablement situé, en plein coeur du quartier historique d'Oloron. Le fermer, c'était prendre la responsabilité de dévitaliser le secteur... Donc, en dépit des contraintes importantes - terrain en pente, manque d'espace pour les entreprises intervenantes, périmètre classé, demandes de fouilles... - , nous avons opté pour une réhabilitation. »

C'est le projet de Dominique Lesbeguerie, architecte à Anglet, qui a fait l'unanimité. Après un appel d'offres infructueux en 1997, le conseil général a revu le budget à la hausse, de 25 à 27 millions. Un second appel d'offres a permis, début 1998, de réunir les entreprises qui se partageront les seize lots. Le début des travaux est programmé pour mars 1998 (construction d'un service de restauration, de deux logements de fonction, restructuration des classes...). Livraison prévue pour 1999.

43 millions pour le collège de Bois-d'Amour

La réhabilitation du collège de Bois-d'Amour, et son enveloppe de 43 millions - une construction neuve aurait coûté quelque 20 millions plus cher -, a été inscrite au budget primitif 1997. Jean-Jacques Cachau, architecte à Pau, a été retenu. Son projet donne une large place à la pénétration de la lumière, à l'espace et à la convivialité. En fait, la structure intérieure du collège, l'enveloppe des façades et la couverture seront conservées. Mais l'ensemble sera traité afin d'être en accord avec les normes de sécurité (stabilité au feu des dallages, poteaux de façades, et intérieurs...).

L'appel d'offres travaux, publié début mars, est divisé en treize lots, le lot « cuisine » étant lui-même partagé en trois sous-lots. Les plis devraient être ouverts début avril par la nouvelle commission de l'Education. Début des travaux prévu en juin - ces derniers devront, dans un premier temps, être réalisés en présence des élèves.

DESSIN : Pour la réhabilitation du collège de Bois-d'Amour, Jean-Jacques Cachau, architecte à Pau, a été retenu.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil