En direct

PYRENEES-ATLANTIQUES Comment Amec Spie garantit la neige sur le domaine de Gourette

FLORENCE ELMAN |  le 14/01/2005  |  EntreprisesCollectivités localesPyrénées-AtlantiquesFrance entièreTourisme

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Collectivités locales
Pyrénées-Atlantiques
France entière
Tourisme
Valider

Un investissement de 21 millions d'euros

La métamorphose de Gourette - station gérée par l'Epsa (établissement public des stations d'altitude) pour le conseil général des Pyrénées-Atlantiques - est considérée comme le plus gros chantier «montagne» réalisé en France en 2004, soit un investissement de l'ordre de 21 millions d'euros.

Quelque 14 millions d'euros pour l'installation de trois télésièges et d'une télécabine 10 places qui portent désormais le débit horaire de 2400 à 8400 personnes/heure. Et plus de 5,5 millions d'euros pour les travaux d'aménagement des pistes et les installations de «garantie neige».

8 km de réseaux pour 5 km de pistes

«La station a été repensée dans toutes ses composantes : reprofilage des pistes existantes et création de nouvelles pistes, requalification paysagère du domaine skiable, fiabilité et débit des remontées mécaniques, création d'un secteur débutant unique sur la chaîne des Pyrénées...», explique Roger Laffont, conducteur de travaux Amec Spie. L'entreprise, qui vient d'achever sa mission «réseaux neige et fourreaux», a installé soixante enneigeurs supplémentaires, soit 8 km de réseaux, pour garantir de la neige sur 5 kilomètres de pistes avec un débit de 2400 m3/heure.

Un lac d'une capacité de 40 000 m3 a été réalisé (Entreprise Guintoli) sur le secteur du Bezou pour fournir l'eau nécessaire. Ces installations vont permettre d'optimiser les «fenêtres climatiques» idéales pour fabriquer de la neige de culture à basse altitude. «Nous avons fait, avec le client, le choix d'un réseau bifluide, soit un réseau eau en fonte (100 à 400 mm de diamètre) et un réseau air en polyéthylène 10 bars, avec des vannes reliées à des perches tous les 50 mètres», explique Pierre Hournarette, ingénieur travaux.

Des mini-stations météo déclenchent automatiquement la production de neige dès que la température est favorable (-2 à -3 degrés). Les innovations portent notamment sur la puissance et la consommation d'énergie. C'est l'entreprise York Neige (Rhône) qui a fourni le matériel et le process adaptés à cette demande bien spécifique de fabrication de neige artificielle à moins de 2000 mètres.

PHOTO :

Les travaux ont été l'occasion de «repenser» entièrement la station.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Date de parution : 01/2019

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur