En direct

Puy-de-Dôme Le conseil général dialogue avec des entrepreneurs

denis couderc |  le 19/03/1999  |  Puy-de-DômeFrance Collectivités localesMise en concurrenceTourisme

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Puy-de-Dôme
France
Collectivités locales
Mise en concurrence
Tourisme
Oise
Conjoncture
Valider

Une trentaine d'entrepreneurs a rencontré Pierre-Joël Bonté, président du conseil général, pour une présentation des objectifs départementaux en matière de BTP, dans le cadre d'un développement par bassins de pays que le conseil général veut soutenir en incitant au regroupement intercommunal. Les futurs contrats locaux de développement devraient favoriser la rénovation des centres-bourgs. Cinq ou six Maisons du département seront construites sur des emplacements stratégiques à déterminer.

Le budget routes subit une baisse : il passe de 250 millions de francs en 1998 à 234 millions en 1999. Les grandes opérations (RD906, contournement sud-ouest de Clermont) seront poursuivies. La réflexion continue autour de la RN 89 : elle ne sera pas entièrement portée à 2x2 voies mais devrait bénéficier néanmoins d'un aménagement important. Un effort sur la sécurité et l'environnement est consenti avec l'aménagement d'aires de repos sur les délaissés routiers dans le cadre d'un futur schéma d'aménagement touristique autour du développement de l'agglomération clermontoise et de la réalisation de l'A 89.

Pour Francis Boulanger de la FRTP, les programmes en cours devraient cependant déboucher sur un volume d'activité stable. Enfin, soucieux de procurer un meilleur étalement de la commande, Pierre-Joël Bonté a prévu une programmation triennale. Les entrepreneurs semblent avoir apprécié la volonté de dialogue du conseil général, tout comme la création au conseil général d'une cellule marchés qui regroupera des interlocuteurs moins nombreux et mieux formés.

Entente illicite sanctionnée

Pierre-Joël Bonté a annoncé son refus de signer la charte de détection des prix anormalement bas initiée par la FFB 63 (Le Moniteur du 12 juin, p. 163). En revanche, il a rappelé que les cas repérés d'entente illicite seront sanctionnés d'une interdiction pour l'entreprise concernée de soumissionner durant cinq ans.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur