En direct

Publier/Cité de l'eau Une ligne dans le paysage

le 21/11/1997  |  AménagementSportEnvironnementArchitectureHaute-Savoie

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Aménagement
Sport
Environnement
Architecture
Haute-Savoie
International
Europe
Santé
Technique
Professionnels
Valider

Petite commune entre Evian et Thonon en Haute-Savoie, Publier choisit d'implanter sa « cité de l'eau » sur une enclave foncière de 10 ha au sein d'un tissu pavillonnaire. Dans ce site verdoyant en bordure du lac Léman, avec vue sur les Alpes, les architectes optent pour la discrétion. Ils décomposent le vaste programme ludique et sportif, qui associe musée de l'eau, gymnases et piscines, en plusieurs bâtiments le long d'une promenade. Du bourg au rivage, irriguant les accès aux équipements, celle-ci traverse les pièces sèches des gymnases et du musée de l'eau, à ce jour réalisés, continue en hauteur, le long de la clairière centrale, jusqu'aux piscines et au bar-restaurant en proue sur le lac, objets d'une deuxième tranche.

Privilégiant le paysage, les architectes adoptent une attitude modeste qui les conduit à enfouir une partie des bâtiments dans la terre remodelée à cet effet. Au milieu des ondulations du relief et de la nature omniprésente, les volumes simples aux toitures en pente douce affleurent, ne laissant percevoir que des fragments de façades de 3 m de haut tout au plus. Les matériaux renforcent l'esprit du lieu. Pierres chaudes des Cévennes en parement de 20 cm, cimentées sur la tranche intérieure et consolidées par des pattes de fixation dans le voile béton, cuivre naturel pour les toitures à quatre pentes, bois (tulipier du Brésil) pour les parois intérieures acoustiques et sols en pierre d'Espagne flammée.

FICHE TECHNIQUE

Maître d'ouvrage : ville de Publier ; SED Haute-Savoie, mandataire. Maîtrise d'oeuvre : Rémy Butler, architecte mandataire ; Ligne 7 Architecture (Serge Constantinoff et Bernard Ritaly), associés ; Agence Ter (Olivier Philippe), paysagistes ; Socotec, contrôle ; AR&C , BET charpente; IBAT, béton; Bief, fluides; Sectra (Thierry Verd), sols et VRD. Surface : 5 300 m2 HON pour la première tranche. Coût travaux : 32 MF HT pour la première tranche. Entreprises : Giletto, gros oeuvre, pilotage et mandataire du groupement ; CMB, charpente ; C3G, pierres ; Ferblanterie Thononaise, couverture.

PHOTOS

1 et 3. Les volumes épousent le vallonnement, ne laissant à la vue que des fragments de façades. Pierre sèche des Cévennes et cuivre s'harmonisent dans le paysage.

2 et 4. Une fine bande de vitrage court sur toute la périphérie des gymnases, assurant l'éclairage en partie haute. Elle décolle la toiture de la façade en pierre. Cet effet est permis grâce à la multitude de points d'appui, insérés discrètement au nu des menuiseries.

MAQUETTE

4. La nappe tridimensionnelle autostable dégage un volume libre de 9 m sous poutre, sur 45 m de portée. 5. Maquette de l'ensemble du projet (première et deuxième tranches) unifié par une promenade. 6. La façade est.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Guide de la commande publique

Guide de la commande publique

Date de parution : 11/2020

Voir

Le coût des travaux de bâtiment : Gros œuvre

Le coût des travaux de bâtiment : Gros œuvre

Date de parution : 11/2020

Voir

Le coût des travaux de bâtiment : Second œuvre - Finitions

Le coût des travaux de bâtiment : Second œuvre - Finitions

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil