Le moniteur
Protac Ouest démultiplie son offre sur le bardage
Parmi les investissements réalisés ces deux dernières années par Protac Ouest figure la nouvelle chaine de peinture qui permet à la société de revendiquer une qualité de finition supérieure à la moyenne du marché. - © © DR

Protac Ouest démultiplie son offre sur le bardage

Paul Falzon |  le 16/07/2014  | 

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Valider
Bois et dérivés -

Après avoir beaucoup investi sur son outil industriel, la société familiale (23 M€ de CA) redéfinit sa proposition commerciale avec le lancement, en un an, de deux nouvelles gammes de bardages bois.

Avec une progression de son chiffre d'affaires de 25% en deux ans, Protac Ouest est l'un des fournisseurs qui a su le mieux bénéficier du développement des marchés du bardage bois et de l'ITE. Pour la société implantée à Lamballe (22), propriété du groupe familial Rose Industrie, ces résultats sont avant tout le fruit d'une politique d'investissements dans l'outil de production. "Après la création d'une chaîne de peinture en 2012, nous avons inauguré début 2014 un bâtiment logistique d’une surface de 7000 m2, permettant le chargement des camions à l’abri, indique Thierry Bergerault, directeur général du groupe Rose Industrie. Notre volonté est d'assurer la continuité de la stratégie de développement de produits à valeur ajoutée et de qualité."

Innovation sur les saturateurs

Cette montée en puissance de l'outil industriel a permis à Protac Ouest de redéfinir son offre pour mieux coller aux besoins du marché. Cela a d'abord été, 2013, le lancement d'une gamme de bardages bois couleurs, Clinexel, dotée de 3 profils et 20 coloris. La promesse commerciale de Protac Ouest à ses clients a été de tenir ces 60 références en stock permanent: un pari sur la réactivité et le service, mais aussi sur la qualité des finitions grâce à la nouvelle chaîne de peintures. "Ce lancement a été un véritable succès puisque nos volumes de ventes de bardages couleurs ont doublé en l’espace d’un an", constate Franck Roisnel, directeur général de Protac Ouest.

La seconde étape est intervenue début 2014 avec le lancement cette fois d'une gamme de bardages aux tons naturels bois, Essentiel, qui propose des produits en Epicéa, Douglas, Mélèze, et Red Cedar. L'utilisation de saturateurs nouvelle génération permet d'atteindre des esthétiques et une durabilité bien supérieures, souligne Franck Roisnel: "Nous sommes les seuls acteurs du marché à proposer un bardage Douglas sous saturateur couleur Douglas garanti cinq ans". Cette innovation sur les saturateurs bénéficie aussi à la nouvelle gamme de lames de terrasses que vient de lancer la société. Elle vient concrétiser la volonté stratégique résumée ainsi par Thierry Bergerault: "Notre ambition d’être le spécialiste de la finition bois au travers de l’ensemble des traitements existants imprégnation, peinture, saturation et donc d’être à la pointe du progrès en terme d’innovation pour permettre aux produits bois français ou d’importation de rester compétitifs par rapport aux autres revêtement de façade."

Internationalisation et synergies sur les achats

Avec des gammes de bois d'aménagement extérieur renouvelées, Protac Ouest entend encore développer ses positions en négoce (80% du CA), avec une volonté affirmée de partenariat. "Nous mettons en œuvre au travers de notre force de vente (7 ATC) un accompagnement de nos distributeurs en terme de formation, de tournée duo et de soutien auprès des consommateurs les plus importants. D’importants efforts sur des outils d’aide à la vente différenciants, très bien accueillis par le négoce, ont complété le dispositif", rapporte Franck Roisnel. L'intégration en 2012 de la société BOI a, en outre, permis d'élargir l'offre aux tasseaux, moulures et bois non-rabotés. Tous ces éléments doivent permettre au CA France de connaître un nouveau bond en 2014, avec des ventes attendues à 28 M€ (23 M€ en 2013).

L'autre levier de la croissance de Protac Ouest c'est l'internationalisation. A l'automne 2013, la société a racheté la raboterie estonienne Puidukoba (CA de 18 M€ en 2013). Ce rachat "permet déjà des synergies à l’achat auprès des fournisseurs de bois nordiques, et également concernant la fourniture à Protac d’un volume de produits rabotés", indique Thierry Bergerault. La filiale a cependant pour mission développer son propre business, "la France ne représentant au maximum que 10% de son CA total", précise le dirigeant.

Commentaires

Protac Ouest démultiplie son offre sur le bardage

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur