En direct

Promouvoir la qualité environnementale en Languedoc-Roussillon
Jean-Claude Depoisier, président régional de la FFB : - ©

Promouvoir la qualité environnementale en Languedoc-Roussillon

Leysens Eric |  le 07/07/2008  |  Alpes-MaritimesPyrénées-OrientalesBouches-du-RhôneCorse-du-SudAude

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Alpes-Maritimes
Pyrénées-Orientales
Bouches-du-Rhône
Corse-du-Sud
Aude
Haute-Corse
Alpes-de-Haute-Provence
Hautes-Alpes
Lozère
Hérault
Var
Vaucluse
Gard
Principauté de Monaco
Energie
Environnement
Développement durable
France entière
Technique
Réglementation
Santé
Valider

Un "Centre de ressources sur la qualité environnementale du cadre bâti" s’apprête à voir le jour en Languedoc-Roussillon. Aider les professionnels à s’adapter aux nouvelles contraintes environnementales, favoriser les échanges entre les acteurs de la construction, diffuser les bonnes pratiques... sont quelques-unes des missions qui lui sont assignées.

Priorité à l’énergie
La mise en œuvre de ce dispositif, né d’un appel à candidatures lancé par la région et l’Ademe, a été confiée à un groupement piloté par la FFB Languedoc-Roussillon et associant la chambre régionale de commerce et d'industrie, la FRTP, le pôle de compétitivité Derbi et l’association EnviroBAT Languedoc-Roussillon. Le centre de ressources sera installé à la maison du bâtiment, à Montpellier. Il devrait être opérationnel à la rentrée.

L’établissement aura vocation à intervenir sur l’ensemble des thèmes liés au développement durable : nouveaux matériaux, gestion de l’eau, déchets, éco-construction... mais le premier dossier mis sur la table sera celui de l’énergie. Une priorité dictée par l’importance de l’enjeu : le chantier de la rénovation énergétique des bâtiments est estimé au niveau national à 600 milliards d’euros sur vingt ans. A l’échelle régionale, la FFB et l’Ademe ont chargé la cellule économique régionale BTP d’une étude pour dresser l’état des lieux et évaluer le marché potentiel. Ses résultats sont attendus à la rentrée.

"Notre souci sera de sensibiliser les professionnels aux exigences du développement durable, mais aussi de faire prévaloir le pragmatisme, insiste Jean-Claude Depoisier, président régional de la FFB. Nous voyons arriver sur le marché des entreprises qui hier vendaient des voitures et qui proposent aujourd’hui des capteurs solaires ou des pompes à chaleur. Cette démarche est porteuse de contre-performances. Il faut absolument mettre en relation les coûts avec les résultats et promouvoir des solutions dont on sait qu’elles seront efficaces."

J. L. pour "Le Moniteur"

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

Date de parution : 04/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur