En direct

Promotion Gambetta : du logement social au logement privé

FRANCOISE VAYSSE |  le 18/12/1998  |  LogementLogement socialMaison individuelleMaine-et-LoireVal-d'Oise

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Logement
Logement social
Maison individuelle
Maine-et-Loire
Val-d'Oise
Val-de-Marne
Hauts-de-Seine
Immobilier
Valider

Issu du logement social, un groupe d'origine choletaise attaque le marché de l'accession en région parisienne.

Une société peut-elle, à 72 ans, connaître une seconde jeunesse ? Tirant parti du prêt à taux zéro et de l'amortissement Périssol, le groupe Gambetta issu du logement social a fait ce pari et se lance aujourd'hui dans la région parisienne.

La première société de la galaxie Gambetta a été créée en 1923 à Cholet. La nébuleuse - le groupe n'existe pas juridiquement - est un mixte entre les secteurs social et privé puisqu'on y retrouve notamment une société de crédit immobilier (de l'Anjou), une société anonyme d'HLM (le Foyer moderne) une coopérative de construction (Coin de terre et Foyer), un Comité interprofessionnel du logement (collecteur de 1 %) et une filiale de construction privée. Jusqu'en 1995, le groupe est un peu assoupi mais, conscient des risques que faisait courir une réduction d'activité associée à une montée des charges, il décide d'une relance sous la houlette d'un nouveau directeur général, Daniel Chabod, un HEC ancien directeur général du groupe Arcade.

Cette année, le groupe va vendre environ 300 logements et générer un chiffre d'affaires de 150 millions de francs, auxquels s'ajoutent 50 millions de francs de loyers perçus. En 1999, 550 logements et lots de terrains seront mis en vente, de même que 100 nouveaux logements seront proposés à la location sur la région.

Les ventes se sont partagées cette année pour moitié entre l'individuel et le collectif. Un tiers d'entre elles ont été réalisées grâce à l'amortissement Périssol, essentiellement dans le collectif. La nouvelle équipe (70 personnes) joue la carte des gammes de produits, explique Marie-Noëlle Prax, en charge de la stratégie marketing.

Dans la maison individuelle, elle commercialise ainsi depuis 1997 les Primevères, vendues à 500 000 francs terrain compris à Cholet. La cible : les primo-accédants, les foyers monoparentaux et les personnes âgées qui revendent une première grande maison pour en racheter une seconde plus petite et mieux adaptée. Les acquéreurs ont un revenu moyen de 12 000 francs par mois, et bénéficient du prêt à taux zéro dans 95 % des cas.

En 1997, pour pouvoir agir hors de son territoire d'origine, le groupe a pris une participation majoritaire dans une coopérative de production en difficulté basée à Vitry (Val-de-Marne), Vitry Coop Habitation. Son équipe a été renforcée par Bruno Mercier, un ancien du groupe de promotion disparu Bréguet, pour relancer l'accession. L'objectif étant de réaliser 250 logements par an en Ile-de-France.

La commercialisation du premier programme de 50 logements, Faubourg de l'Arche à Courbevoie (Hauts-de-Seine), vient de commencer. Quatre autres programmes vont être lancés en 1999 : trois dans le collectif à Vitry (40 logements), à Bondy (80 logements), à Asnières (50 logements) et un dans la maison individuelle à Argenteuil (60 maisons).

A l'exception d'Argenteuil et de Vitry, les programmes franciliens appartiendront à une ligne de moyenne gamme baptisée les Parisiennes, vendue entre 11 000 et 15 000 francs le m2 (hors parking). Là aussi, les primo-accédants sont visés. La ligne de produits intègre des services n'entraînant pas de hausses de charges puisqu'ils seront utilisés à la carte : des kits de lavage dans les parkings, un solarium, une arrivée pour les voitures électriques, des caves, des locaux à vélo... A Bondy, il est aussi prévu un espace lingerie.

MAQUETTE : « Les Parisiennes », vendues entre 11 000 et 15 000 francs le m2, sont destinées aux primo-accédants.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil