En direct

PROJETS ET PROGRAMMES MARNE Conseil général

le 08/08/1997  |  MarneCollectivités localesCulteEnvironnementProduits et matériels

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Marne
Collectivités locales
Culte
Environnement
Produits et matériels
Equipement
France
Santé
Technique
Valider

La commission permanente du conseil général de la Marne a accepté de subventionner les travaux de réfection de l'église de Chaudefontaine, de réfection de l'installation électrique de l'église de Mailly-Champagne, d'aménagement de bureaux de la mairie de Cormontreuil, d'isolation de la mairie de Mailly-en-Champagne, de réfection des locaux de la mairie de Saint-Utin, de réfection de la salle communale de Saint-Jean-sur-Tourbe, d'installation de chauffage électrique dans la salle communale de Sapignicourt (Syndicat d'électrification de Saint-Jean-en-Bouzemont), de réfection du lavoir du Grand Hameau à Romain, de réfection de la sacristie de l'église de Nanteuil-la-Forêt, d'illumination de l'église de Beaumont-sur-Vesle.

Le département apporte son soutien financier aux travaux de renforcement du réseau d'eau potable, rue du Docteur-Fristsch à Sermaize-les-Bains, et rues Victor-Hugo et Courte-Soupe à Vauciennes, et à l'assainissement pluvial, rue des Haies à Germaine (communauté de communes de la grande vallée de la Marne).

« En nombre de licenciés, le tennis est le second sport masculin français et le premier sport féminin, en milieu rural ». A partir de ce constat, le conseil général vient de décider de participer au financement de la couverture de courts de tennis.

D'après le comité départemental de tennis chargé de déterminer un schéma des futurs équipements tenant compte, soit d'une intercommunalité, soit du regroupement de clubs affiliés à la FFT, dix-huit courts apparaissent prioritaires. Sont concernés : les clubs de Saint-Memmie, Montmirail, La Côte des Blancs, Vertus, Sainte-Menehould, Anglure, Bazancourt et Bourgogne, Muizon, La Vauré, Sézanne, Dormans, Jonchery et Sermaize-les-Bains.

Le département subventionnera, à hauteur de 43 %, les dépenses éligibles, dans la limite de 800 000 francs pour la création d'un court couvert et de 600 000 francs pour la couverture d'un terrain existant. Le programme, étalé sur six ans, prévoit le financement de trois dossiers par an.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil