En direct

Projet environnemental exemplaire pour la Maison de la chasse et de la pêche

JEAN LELONG |  le 27/03/2015  |  Hérault

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Hérault
Valider
Montpellier -

La future « Maison régionale de la chasse et de la pêche » créera un îlot de ruralité dans l’ambiance très minérale de l’entrée est de Montpellier. Mis en chantier le 5 mars, le bâtiment de 350 m2, situé entre l’avenue Mendès-France et le centre commercial Odysseum, est destiné à accueillir la Fédération régionale des chasseurs et l’Union régionale de la pêche. La région Languedoc-Roussillon, maître d’ouvrage, a voulu en faire un « projet environnemental exemplaire ».

L’agence montpelliéraine Architecture Environnement, chargée de concevoir ce bâtiment vitrine, a imaginé un abri en bois couvert par une toiture végétalisée qui se soulèvera côté sud pour laisser entrer la lumière. Une mare de 160 m2, occupée par des poissons et plantée de roseaux, séparera ce microcosme rural de son environnement urbain.

Matériaux biosourcés laissés bruts.

L’ouvrage fera largement appel aux matériaux biosourcés. Construit avec une ossature bois, il sera protégé au nord par une façade en béton de chanvre qui contrastera avec la façade sud vitrée. A l’intérieur des locaux, les bureaux et les espaces destinés à l’accueil du public seront séparés par un mur en pisé de 60 cm d’épaisseur. « Tous ces matériaux resteront visibles, souligne l’architecte Régis Méguin d’Architecture Environnement. Le béton de chanvre sera laissé brut à l’intérieur. La correction acoustique sera assurée par un platelage bois placé entre les poutres plutôt que par des faux plafonds. »

Reconnue Bâtiment durable méditerranéen (BDM), niveau or, en phase de conception, la future Maison de la chasse et de la pêche devrait afficher une consommation inférieure de 20 à 30 % à la référence RT 2012. « C’est un projet très simple mais qui a demandé un temps d’étude quatre fois supérieur à celui d’un projet classique », relève l’architecte Laurent Pelus (Architecture Environnement). Le coût des travaux est de 1 million d’euros HT. La livraison est prévue à la fin 2015.

PHOTO - 840912.BR.jpg
PHOTO - 840912.BR.jpg - © Architecture Environnement

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur