En direct

Projet Démoclès : 28 acteurs s'associent pour valoriser les déchets du BTP
Recyclage déchets de second oeuvre - © Thomas GUYENET

Projet Démoclès : 28 acteurs s'associent pour valoriser les déchets du BTP

Timothée L'Angevin |  le 19/11/2014  |  Administration EntreprisesDéchetsFrance entièreRhône

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Environnement
Administration
Entreprises
Déchets
France entière
Rhône
Santé
Réglementation
Marchés privés
Technique
Valider

Vingt-huit organismes, entreprises et administrations, ont lancé mercredi 19 novembre le projet Démoclès. Il vise à augmenter le taux de recyclage des déchets de second œuvre de 30% à 70%.

Seuls 50% des 38 millions de tonnes annuelles de déchets de bâtiment sont recyclés. Pour les 10 millions de tonnes de déchets du second œuvre, ce chiffre s'écroule à 30%. Problème de gestion des flux, difficultés des acteurs à se comprendre, manque de démarche collective et d'intérêt, le sujet du recyclage dans le BTP avait jusqu'à présent été relégué au second plan, selon Recylum, éco-organisme spécialisé dans la valorisation des lampes et tubes usagés.

Vingt-huit acteurs de la démolition intérieure des bâtiments, de la valorisation des matériaux et des maîtres d'ouvrage, organismes, entreprises et administrations, ont décidé d'en faire une priorité. Le projet, coordonné par Recylum et baptisé Démoclès, s'inscrit dans la directive européenne du 19 novembre 2008 et de la transition énergétique, ainsi que l'une des feuilles de route de la Nouvelle France Industrielle, qui impose que 70 % des déchets de bâtiment soient recyclés avant 2020. Soutenu par l'Ademe, les ministères de l'Ecologie et de l'Economie, il vise à faire progresser le recyclage des éléments de second œuvre dans une logique d'économie circulaire.

Les déchets du BTP
Les déchets du BTP - © © Recylum

10.000 emplois

En introduction du projet, lancé mercredi 19 novembre, Hervé Grimaud, directeur général de Recylum, rappelle ce simple constat : « Tous les ans, les entreprises des bâtiments déboursent 2,54 milliards d'euros dans la gestion de leurs déchets (source FFB). Les coûts des matières premières tout comme ceux de la destruction ou de la mise en décharge, technique très polluante, auront tendance à augmenter. Le projet Démoclès permettra d'atteindre l'objectif de 70% de taux de recyclage, sans augmentation du coût global. » Au-delà de l'impact financier et environnemental, le projet pourrait créer près de 10.000 emplois, non délocalisables, sachant que le recyclage nécessite 15 fois plus de main d'œuvre que l'enfouissement.

Démoclès s'appuiera sur les dix chantiers test de démolition de bâtiments réalisés et financés par l'Ademe, lancés en Ile-de-France et en Rhône-Alpes. Ils permettront d'identifier le gisement de déchets, d'inventorier les freins et de mesurer les économies. Quatre groupes de travail, articulés autour de quatre thématiques (dépose sélective, valorisation, formation et maitrise d'ouvrage), analyseront les résultats de ces chantiers test. Les conclusions du projet Démoclès sont prévues pour fin 2015.

Enjeux environnementaux, économiques et sociaux
Enjeux environnementaux, économiques et sociaux - © © Recylum

Multitude de flux

« Le gros problème actuel est le manque d'organisation, souligne Bruno Barlet, directeur France du groupe Legrand. Nous devons mutualiser la multitude de flux de recyclage. » Certaines filières de valorisation en boucle fermée existent, comme pour le plâtre, le PVC ou le verre (à l'image du partenariat Paprec, Lapeyre et Saint-Gobain). L'idée du projet est donc de les regrouper, de l'amont à l'aval. « Il y a des centres de recyclage partout, à l'inverse des centres d'enfouissement », précise Gilles Nantet, président de la société de recyclage éponyme.

Pour Marc Cheverry, chef du service mobilisation et valorisation déchets de l'Ademe, ce projet devra s'adapter à chaque situation locale : « En milieu urbain ou semi-urbain, pour un chantier de barres d'immeubles ou de particuliers, les attentes ne sont pas les mêmes. Nous avons donc un vrai travail à faire pour acquérir les outils et les connaissances. Mais globalement, c'est un véritable investissement d'avenir. »

Les industriels auront également un rôle à jouer. « Les produits du second œuvre sont de plus en plus "plug and play" et faciles à démonter, poursuit Bruno Barlet. Le concept même du produit aura tendance à évoluer pour faciliter le tri. »

Démoclès 2

Au niveau mondial, ce projet est novateur. A l'étranger, certaines opérations de recyclage ont favorisé l'économie circulaire, mais elles n'ont jamais réuni autant d'acteurs. « Travailler par groupes, en ayant un retour d'expérience concret est tout à fait nouveau », se réjouit Marc Cheverry.

Hervé Grimaud rappelle que les groupes de travail sont ouverts à tous. Avec une pointe d'humour, il lance à l'assemblée : « Rendez-vous fin 2015 pour préparer Démoclès 2 ! »

Les vingt-huit organismes, entreprises et administrations

Comité de pilotage : Ademe, AIMCC (association des industries de produits de construction) ; AMF (association des maires de France) ;CNLRQ (comité nationale de liaison des régies de quartier) ; FIEEC (fédération des industries électriques et électroniques et decommunication) ; ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie ; ministère de l’Economie, de l’Industrie etdu Numérique ; Récylum (éco-organisme) ; SNED (syndicat national des entreprises de démolition) ; SRBTP (syndicat desrecycleurs du BTP) ; UNTEC (union nationale des économistes du bâtiment).

Membres des groupes de travail : Ares services, FILMM (Syndicat National des Fabricants d’Isolants en Laines Minéralesmanufacturées), GTM Bâtiment (filiale de Vinci Construction France), Iceb, IDF Démolition, Nantet, Nexity, Paprec Chantiers,Placoplâtre, Siniat, SNRMP (Syndicat National de Recyclage des Matières Plastiques), région Ile-de-France, région Rhône-Alpes,Solover, UPB (Union des Plastiques du Bâtiment), ville de Lyon, VIE de Vinci.

Commentaires

Projet Démoclès : 28 acteurs s'associent pour valoriser les déchets du BTP

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur