En direct

Loi Elan : l’USH s'inquiète des risques de dérive parlementaire
Jean-Louis Dumont, président de l'Union sociale pour l'habitat. - © Thomas Gogny / USH

Loi Elan : l’USH s'inquiète des risques de dérive parlementaire

le 13/06/2018  |  LogementLogement socialUSHUSH (dont FOPH, FESH, Coop’HLM, Sacicap); Unam

L'Union sociale pour l'habitat critique le vote de plusieurs amendements du projet de loi Elan, qui seraient, selon elle, de nature à remettre en cause les fondements du logement social en France. 

La succession des votes, dont ceux des différents articles du projet de loi Elan, à l’Assemblée nationale inquiète l’Union sociale pour l’habitat (USH). Cette dernière « manifeste sa vive inquiétude concernant plusieurs amendements de nature à remettre en cause le modèle du logement social et demande au gouvernement, dans le cadre du débat parlementaire, de veiller à la protection des « fondamentaux » du logement social en France », dans un communiqué rendu public ce 12 juin 2018. Ce même jour, le projet de loi Elan a été adopté en première lecture à l'Assemblée nationale (342 députés ont voté pour et 169 contre, sur 511 suffrages exprimés). 

L’USH réaffirme également son « opposition à la remise en cause ou à tout amoindrissement de la loi SRU » et continue de défendre un modèle du logement social « envié » par les autres pays européens.

 

Paupérisation

 

La fédération d’organismes HLM rappelle aussi « que l’objectif de 40 000 ventes par an [prévu dans le cadre du projet de loi Elan – NDLR] lui semble trop important au regard de la paupérisation des locataires du parc social, de la variété des marchés locaux et des besoins en logements locatifs sociaux, en particulier dans les communes en manque de logements sociaux ».

L’Union en profite pour rappeler son opposition à toute vente de logements sociaux au secteur privé. « Nous connaissons l’aversion de Bercy qui n’arrive pas à considérer le logement social comme un investissement pour l’humain, et qui le réduit à un coût, s’indigne Jean-Louis Dumont, président de l’USH. Nous appelons le gouvernement à sanctuariser la loi SRU, et à interdire la vente en blocs d’immeubles HLM à des acteurs qui n’ont en rien contribué à leur construction. »

Commentaires

Loi Elan : l’USH s'inquiète des risques de dérive parlementaire

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX