En direct

Projet d'Arena à Floirac : la CUB renonce à travailler avec Mab développement
Une salle de spectacles modulable (3.000 à 15.000 spectateurs). - ©

Projet d'Arena à Floirac : la CUB renonce à travailler avec Mab développement

bertrand escolin |  le 17/02/2012  |  GirondeERPCultureProfessionArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Aménagement
Gironde
ERP
Culture
Profession
Architecture
Bâtiment
Valider

Le bureau de la communauté urbaine de Bordeaux, réuni jeudi 16 février en soirée, a décidé de renoncer à la vente du terrain de Floirac au promoteur Mab Développement sur lequel l'investisseur devait construire une salle de spectacle de type Arena et 29000 m2 de commerces.

"C'est un pari perdu, de réaliser une salle de spectacle financée uniquement par le privé", déplore Vincent Feltesse, président de la Communauté urbaine de Bordeaux. Mab n'ayant pas trouvé preneur pour les surfaces commerciales, élément clé du financement du projet, le président de la communauté urbaine et son bureau à l'unisson ont décidé de "jeter l'éponge" avec Mab, tout en maintenant le principe de construire une salle de spectacles, sans doute à financement public.

Trois hypothèses sont désormais envisagée par la communauté urbaine: une reprise du dossier par Fimalac, le gestionnaire de salle de spectacles qui était engagé auprès de Mab sur le projet architectural des architectes Lanoire et Courrian. Une hypothèse qui permettrait de ne pas perdre de temps, dans la mesure où Fimalac pourrait investir directement, reprendre le permis de construire et le projet des architectes. Seconde hypothèse: le transfert du dossier à Bordeaux Euratlantique, l'établissement public qui gère un territoire à cheval sur les trois communes (Bordeaux, Floirac, Bègles). Un dossier pour lequel le président de la CUB Vincent Feltesse, également président de l'établissement public, aurait l'aval du Ministère. Enfin, troisième hypothèse, la reprise à zéro du projet, en maîtrise d'ouvrage directe par la CUB, donc à financement public local. L'enveloppe prévisible est de l'ordre de 50 millions d'euros. La décision sera prise pour le conseil communautaire de juillet prochain.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur