En direct

Programme
D'ici à la fin 2013, 30 à 40 documents devraient être publiés et 20 supplémentaires à l'horizon 2015. - © © DR

Programme "Rage" : ça vous parle ?

Laurent Duguet - Moniteur Entrepreneurs & Installateurs |  le 12/07/2013  |  EnvironnementSantéTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Environnement
Santé
Technique
Valider

Le programme «?Règles de l’art Grenelle environnement 2012?» a pour ambition de mettre à jour les règles de l’art actuelles, d’en proposer de nouvelles, notamment en rénovation. Titanesque, mais indispensable?!

___________________________________________________________________________________

Le Moniteur.fr a le plaisir de vous offrir la lecture de cet article habituellement réservé aux abonnés du Moniteur Entrepreneurs et Installateurs. Il est extrait du n° de juin 2013. Profitez de tous les articles réservés, en cliquant ici.

___________________________________________________________________________________

Avez-vous déjà entendu parler du programme Rage pour «?Règles de l’art Grenelle Environnement 2012?»?? Si ce n’est pas le cas, autant dire que le temps vous est compté, car, tant dans le neuf que dans la rénovation, vous êtes ou serez très vite concerné par ces mises à jour ou ces nouvelles règles en matière de performance énergétique. Ce chantier, financé par les certificats d’économies d’énergie, avec deux contributions volontaires, celle d’EDF pour 15?M€ et de GDF Suez pour 5?M€, consiste à élaborer des documents très pratiques à l’attention des entreprises?: des recommandations professionnelles, documents techniques de référence qui préfigurent un prochain DTU, des guides portant sur une solution innovante en matière de performance énergétique, des calepins de chantier… C’est que les entrepreneurs, déjà engagés dans des modules de formation type FEE?Bat, doivent désormais faire face à des défis qualitatifs de façon rapide et permanente. «?Il s’agit non seulement de la professionnalisation du secteur qui est en jeu, affirme Sabine Basili, vice-présidente de la Capeb, en charge de la commission nationale des affaires économiques, mais au-delà d’un marché qui se dessine, c’est un enjeu de société auquel il faut répondre, celui de la réduction de nos consommations d’énergie.?»

Désormais, au fil des publications, les entreprises vont moins peiner à chercher des réponses techniques?: «?Tout ce qui est innovant dans la rénovation – comme l’isolation par l’extérieur – nécessite, jusqu’ici, de s’appuyer sur les Avis techniques, explique Henry Beaugiraud, délégué aux affaires techniques à la Fédération française du bâtiment (FFB). Demain, nous pourrons, sur la base des recommandations, avoir plus de souplesse et choisir une colle chez un industriel, tout en continuant à utiliser une même couche d’isolant par l’extérieur chez un autre fabricant.?»

Les assureurs ont choisi

Même si les financements de Rage ne sont pas pérennisés au-delà de 2013, Sabine Basili met en garde les entreprises tentées par l’immobilisme?: «?Le risque est d’être en dehors du coup quand tout le monde se doit d’être informé de la RT 2012.?» L’intérêt de ces quelque 60?documents qui voient le jour n’a pas échappé aux assureurs?: «?Ces recommandations, très proches des DTU, seront couvertes par les assureurs dès leur publication?», prévient Henry Beaugiraud. Même si le lancement du programme Rage a pris trois ans de retard, la totalité des documents devrait être publiée d’ici à 2015. La boîte à outils est ouverte?: il ne faudrait pas passer à côté?!

A quoi servent ces nouvelles règles de l'art ?

Témoignage de quatre entreprises ayant participé au programme Rage

Gaël Parrens, énergies renouvelables, 3?salariés, Montardon (64) : «?Elles offrent un mode d’emploi »

«?Comme je le constate sur le poêle à granules, sur les puits canadiens ou les PAC, l’avancée technique est plus rapide que l’évolution réglementaire. L’élaboration des recommandations professionnelles ne révolutionne rien, mais elle permet de fournir un mode d’emploi sur des techniques émergentes. Il s’agit d’une réactualisation, rédigée pour être comprise par tous, qui permet d’élaborer des solutions combinées et de proposer une maintenance.?»

Yves Spaeth Elwart, plâtrerie-isolation, 1?salarié, Vigneulles-lès-Hattonchâtel (55) : « Ils réactualisent tout »

«?J’interviens sur la réactualisation des carnets de détails Mininfil (2) sur l’étanchéité à l’air pour faire correspondre les schémas à la réglementation actuelle. La plus grande évolution est de montrer qu’un enduit extérieur sur un mur maçonné est étanche à l’air, ce qui simplifie les choses. C’est d’autant plus important car l’artisan, qui doit se former continuellement, est souvent perdu devant les produits des industriels.?»

 Jacques Montel, serrurerie-métallerie, 10?salariés, Teyrant (34) : « Ce sont des références »

«?Les guides sur les coursives et balcons ou la conception de bardages métalliques sont l’exemple de documents synthétiques de ce qui doit être mis en œuvre dans un domaine. Il ne s’agit pas d’un rajout à une liste infernale que l’entreprise serait obligée de consulter, mais de documents de référence concentrant toutes les réglementations en vigueur. Et ce serait aux prescripteurs de les imposer dans les dossiers de consultations.?»

Pierre Mas, plomberie-chauffage EnR, 12?salariés, Ramonville-Saint-Agne (31) : « À aider l’entreprise déjà aguerrie »

«?Il n’y a pas de DTU dans le solaire et des éclaircissements étaient donc nécessaires, notamment en système solaire combiné (rappeler les règles électriques, les principes en matière d’étanchéité). C’est une aide pour entreprise déjà aguerrie. Pour le photovoltaïque, nous avons travaillé sur un guide, à des fins de sensibilisation. Mais seule une entreprise
de couverture peut installer ces produits.?»

 

 

3 questions à Alain Maugard, Président du comité de pilotage RAGE : « Une urgence pour les entreprises » Quel est le point de départ du programme RAGE ?

Alain Maugard : Nous sommes partis d’un double constat. D’une part, les DTU en vigueur sont souvent inadaptés aux exigences de la RT 2012. D’autre part, quasiment aucun DTU ne couvre les travaux de rénovation, alors que l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments existants est un impératif. Nous avons donc repris l’ensemble des règles de l’art. Certaines ne nécessitent qu’un simple relookage et d’autres une élaboration complète. L’objectif est de mettre à disposition des professionnels du bâtiment des documents, clairs et lisibles, qui puisent également servir de manuel pédagogique pour la formation.

Quel est l’enjeu ?

 Alain Maugard : Mettre à disposition des professionnels des règles de l’art compréhensibles et adaptées aux objectifs de la transition énergétique dans le bâtiment ! C’est un chantier énorme avec près d’une soixantaine de nouveaux documents de références en cours de rédaction. Les premiers documents validés sont d’ores et déjà librement accessibles en version électronique depuis le site Internet du programme. Ces recommandations professionnelles sont reconnues par les assureurs dès leur publication.

Les entreprises sont-elles prêtes ?

Alain Maugard : Il y a urgence pour les entreprises de disposer de ces documents de référence. L’idée s’impose désormais qu’il faut à la fois s’informer et se former. Désormais, leur compétence évoluera par cycle de 5 à 10 ans. C’est le signe de la modernisation du secteur, qui du coup va à nouveau devenir attractif.

Les premières contributions disponibles

• Recommandations professionnelles «?Rage 2012?»?: Systèmes de ventilation mécanique simple flux en rénovation (habitat individuel et collectif). On y trouve les différents systèmes, les études de faisabilité, les règles techniques de conception et de dimensionnement, d’installation, d’entretien et de maintenance.

• Recommandations professionnelles «?Rage 2012?»?: Maîtrise des performances énergétiques des systèmes constructifs
à ossature bois. Alimente les travaux de révision en cours
de la norme NF-DTU 31.2.

• Guide «?Rage 2012?»?: Mise en œuvre des rupteurs de ponts thermiques sous Avis techniques. Principes de mise en œuvre.

• Rapport «?Rage 2012?»?: conception et dimensionnement
des volumes tampons. Règles de bonnes pratiques.

 

 

Repères

Le programme RAGE est notamment piloté par l’agence qualité construction (AQC) et le Comité Stratégique du Plan Bâtiment Grenelle Environnement. Il totalise 59 documents, recommandations et guides en cours de réalisation, dont huit finalisés et trois publiés. L’ensemble des productions est téléchargeable sur le site http://www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr/

D’ici à la fin 2013, 30 à 40 documents devraient être publiés et vingt supplémentaires à l’horizon 2015.

Le programme a mobilisé une centaine d’experts du CSTB* (partie enveloppe du bâtiment) et du Costic** (partie des équipements techniques), ainsi qu’une centaine d’entreprises adhérentes à la Capeb et à la FFB appuyées de leurs services techniques.

*Centre scientifique et technique du bâtiment

**Comité scientifique et technique des industries climatiques

Commentaires

Programme "Rage" : ça vous parle ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur