En direct

Prix du projet citoyen Une résidence pour handicapés primée
PHOTO - tech71 Logement2.eps - © agence bernard houet

Prix du projet citoyen Une résidence pour handicapés primée

J.-F.D. |  le 02/11/2006  |  EnergieLogementAccessibilitéArchitectureRéalisations

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
Logement
Accessibilité
Architecture
Réalisations
Bas-Rhin
Mayenne
Energies renouvelables
Equipement
Communication
Produits et matériels
Valider

Livrés en avril à Laval, ces logements ont reçu le prix du projet citoyen, lors du 37e congrès de l’Unsfa*à Strasbourg. Conçus en concertation avec les futurs habitants, ils font la part belle à la domotique et à l’énergie solaire.

«Je souhaite à tous un maître d’ouvrage aussi intelligent que celui que j’ai eu ici », s’exclame Bernard Houet, architecte de l’opération primée. Portée de bout en bout par Méduane Habitat (société d’HLM de Laval agglomération) avec le foyer Thérèse-Vohl, sous l’égide de l’APF (Association des paralysés de France), cette réalisation permet à six locataires handicapés moteurs de vivre en quasi-autonomie, dans des logements individuels.

Dès l’origine du projet, le CAUE (conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement) de la Mayenne a aidé à traduire en termes techniques les besoins spécifiques des futurs locataires, en relation constante avec eux. En février 2004, Méduane Habitat lance un concours d’architecture, remporté par Bernard Houet (Laval). Sa proposition : sept plots de 75 m2 reliés par une allée intérieure et un large cheminement extérieur, accessible aux fauteuils roulants. La concertation a été au cœur de la réflexion de l’architecte. Chacune de ses suggestions a été validée par les résidents, y compris durant la phase chantier : « Cinq mois d’études, durée très courte pour une telle complexité, et douze mois de chantier avec cinquante réunions officielles et vingt plus informelles », précise Bernard Houet.

L’autonomie par la domotique.L’aménagement intérieur des logements, de plain-pied, est conçu de manière à pouvoir évoluer en fauteuil : pas de seuil de porte, fenêtres à bonne hauteur, chambre conçue pour deux personnes, plans de travail et évier de cuisine à hauteur adaptable, salle de bains étanche avec douche accessible en fauteuil, etc. Chaque logement dispose d’un jardinet, d’un parking et d’une terrasse. L’autonomie retrouvée repose aussi sur l’utilisation de la domotique, installée par l’entreprise Pineau. L’occupant utilise sa voix ou une télécommande manuelle pour déclencher dix-huit actions de base, depuis l’ouverture de porte au déclenchement d’un appareil électrique, en passant par des utilisations optionnelles, comme celle d’un rail au plafond pour aller de la chambre à la salle de bains sans utiliser de fauteuil.

Le maître d’ouvrage a également pris le parti de l’énergie solaire. Les toitures-terrasses accueillent des panneaux solaires thermiques pour la production d’eau chaude, et plus de 120 m2 de panneaux photovoltaïques. Une fraction de l’électricité est stockée dans des batteries de secours pour alimenter, en cas de panne, les appareillages des handicapés et les équipements domotiques. A noter enfin que la réalisation du septième logement, mutualisé entre les locataires, rend possible la prise de repas en commun. « Ce logement pourra être rapidement adapté en cas d’arrivée d’un nouvel occupant », précise encore Bernard Houet.

PHOTO - tech71 Logement1.eps
PHOTO - tech71 Logement1.eps - © claude hubert
CARTE - tech71 Logement3.eps
CARTE - tech71 Logement3.eps - ©
Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Méduane Habitat.

Maîtrise d’œuvre : Bernard Houet, architecte. BECB, BET fluides et structure. Apave de l’Ouest, bureau de contrôle. Securis BTP, coordination SPS.

Utilisateur : foyer Thérèse-Vohl.

Principales entreprises : Eurovia (abords), Huault (gros œuvre), Lutellier (bardage bois), Pineau (domotique et énergies renouvelables).

Coût total : 1,22 million d’euros HT.

L’usager d’abord

Le prix du projet citoyen, décerné chaque année, depuis 2001, lors du congrès de l’Unsfa, récompense un projet dans lequel la concertation entre la maîtrise d’ouvrage, la population et la maîtrise d’œuvre a été déterminante. Son objectif est d’apporter un éclairage particulier sur les pratiques et les conditions d’exercice du métier d’architecte lorsqu’il associe étroitement les usagers (les maîtres d’usage). Le jury de ce 6e prix était présidé par l’architecte parisien Jean-Marie Hennin, lauréat 2005.

* Unsfa : Union nationale des syndicats français d’architectes

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur