En direct

Prix de l'Afex, à la découverte de l'architecture française dans le monde. Le musée de l’Acropole à Athènes par Bernard Tschumi Architectes.
Le Musée de l'Acropole par Bernard Tschumi - © © Bernard Tschumi

Prix de l'Afex, à la découverte de l'architecture française dans le monde. Le musée de l’Acropole à Athènes par Bernard Tschumi Architectes.

Maud Saget |  le 15/07/2010  |  ProfessionArchitectureCultureTechniqueEurope

Loading the player ...


LeMoniteur.fr vous propose de découvrir chaque semaine l'un des dix bâtiments finalistes du Grand Prix Afex 2010. Aujourd'hui, le nouveau musée de l’Acropole en Grèce.

Le 20 juin 2009, la ville d’Athènes célèbre l’inauguration du musée tant attendu. C’est un évènement à la fois culturel, historique et politique pour la population puisque son installation a permis de réunir l’ensemble des merveilles de l’Acropole jusque là éparpillées à travers le monde dans les plus grands musées. La Grèce a en effet demandé le retour de ces œuvres qui avaient été pillées, arrachées à leur site et à leur histoire. Aujourd’hui, les exposer les unes à côté des autres à deux pas de l’Acropole, c’est rendre hommage à la mémoire.

Ainsi le projet du nouveau musée doit faire face à un contexte chargé de signification. Construire un musée pour rassembler les œuvres les plus anciennes et rares du berceau de la civilisation occidentale est une lourde responsabilité. De plus, le site choisi en contrebas de l’Acropole, à 300 mètres du Parthénon, dans le quartier historique de Makryianni impose de lourdes contraintes. Le bâtiment doit en effet s’installer sur des ruines datant du IVème au VIIème siècle après J.C., dans un climat chaud et dans une région sismique.

Le bâtiment n’est autre qu’une réponse très précise et humble à son programme. Trois parties se superposent et s’articulent de façon très lisible, la distribution étant essentielle pour un lieu qui prévoit plus de 10.000 visiteurs par jour. Au niveau du sol, le musée flotte sur les fouilles archéologiques, soutenu par des pilotis dont les emplacements ont été déterminés très précisément par des experts. Au niveau intermédiaire, on trouve les collections permanentes qui regroupent des œuvres de la Grèce antique à la période romaine. C’est un espace en duplex aux dimensions spectaculaires. Enfin, pour couronner le bâtiment, un espace a été dédié à l'exposition de la grande frise du Parthénon. Ce volume transparent et rectangulaire, articulé autour d’une cour, est orienté exactement de la même façon que le bâtiment d’origine. C’est un hommage évident à cette idée de retour aux sources, point de départ de la commande du musée.

L'agence : Bernard Tschumi Architectes

Le projet : Musée de l'Acropole

Commentaires

Prix de l'Afex, à la découverte de l'architecture française dans le monde. Le musée de l’Acropole à Athènes par Bernard Tschumi Architectes.

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX