Réalisations

Prix Afex projet (3/11) : Le Centre Culturel Onassis, Athènes, Grèce, AS.Architecture-Studio

Mots clés : Architecture - Manifestations culturelles - Produits et matériaux - Salles d'audition, de conférences, de réunion, spectacles ou à usages multiples

Après le marché de Phnom Penh, retour en Europe. Première escale à Athènes au Centre Culturel Onassis de l’AS.Architecture-Studio. Ce volume simple de marbre est pensé comme une ouverture qui laisse entrer la lumière de jour et illumine son environnement la nuit.

Le Centre Culturel Onassis est un bâtiment majeur de la ville d’Athènes. Il est situé sur l’avenue

Syngrou, entre le Pirée et l’Acropole, au cœur même de la ville. Il est une occasion idéale d’écrire une nouvelle page d’histoire urbaine. Le Centre Culturel Onassis est un bâtiment ouvert. Son architecture pure et intemporelle fait écho à la culture grecque, qui constitue pour une grande part les racines de la culture européenne.

 

Ce projet phare incarne la volonté d’excellence de la Fondation Alexander S. Onassis ayant pour vocation de promouvoir et d’offrir des activités artistiques très variées aussi bien au niveau national qu’international.

Le programme de conception du Centre Culturel Onassis impose des exigences fonctionnelles, techniques et architecturales pour la réalisation de cette Maison des arts et des lettres. D’une surface de 18.000 mètres carrés, il permet d’accueillir des concerts symphoniques, de l’opéra, du théâtre, de la danse, des expositions temporaires et permanentes, des espaces de conférences et de réunion, un studio d’enregistrement et de nombreuses activités annexes comme des boutiques, un bar et des espaces de restauration.

 

Structure duelle

 

L’architecture du Centre Culturel Onassis exprime une dualité, celle d’un objet mystérieux qui accueille des représentations artistiques en son centre. Les plateformes de rencontres culturelles entourent cet écrin sur plusieurs niveaux ; elles s’ouvrent sur la ville. Le Centre Culturel Onassis est conçu comme un volume simple, opalescent, rythmé par le marbre. Le niveau de la rue est transparent, tandis que le volume proprement dit est surélevé sur ce socle en verre.

 

Les façades sont opaques et poreuses à la fois, selon l’angle, la distance où l’on se situe, l’heure… Elles sont composées d’éléments de marbre horizontaux de différentes tailles, créant ainsi un filtre pour la lumière. Les volumes intérieurs se matérialisent derrière cette dentelle de pierre. L’opacité de la pierre est équilibrée par un travail sur la transparence, le rythme et les matériaux. Une scénographie urbaine contemporaine est ainsi créée.

 

L’architecture qui en résulte est élégante, minimaliste, hiératique. La vibration des façades renouvelle constamment l’image du bâtiment dans la journée, tout en préservant une part de mystère. La nuit, l’image s’inverse, l’illumination vient de l’intérieur et le marbre s’estompe.

Alors, le Centre Culturel Onassis se dévoile telle une lanterne magique, un phare de la culture grecque.

Renouveler la ville d’Athènes

 

La façade devient membrane, vivante et réactive. Les volumes simples, l’expression architecturale abstraite confèrent au bâtiment son aspect monumental : il est un monolithe, veiné et vibrant, à la peau diaphane mais dense. Cette scénographie urbaine se rapporte à l’activité même de la Fondation, à son ouverture sur la ville, à son ouverture sur le monde.

 

A l’intérieur, un ovoïde or, surprenant, réunit les deux salles de spectacle, s’élance au cœur du bâtiment. Juste caressé par la galerie et magnifié par les espaces vides qui l’entourent. Sa présence est marquée à l’échelle du bâtiment et de la ville. De par son rayonnement, le cœur du Centre Culturel Onassis renouvelle la ville d’Athènes. Autour, les espaces sont délimités par des courbes verticales tendues, créant un événement spatial unique qui qualifie et structure l’intérieur du bâtiment, depuis le foyer jusqu’à la salle de réception sur la toiture. Toutes les circulations sont associées à ce jeu d’embrassement entre l’écrin en marbre et le cœur central sculpté.

 


Le centre culturel d’Onassis à Athènes, AS… par lemoniteurfr

 

 

Architectes français du bout du monde : Grand prix Afex 2012

Prix Afex projet (1/11): l’Eco Resort Six Senses Con Dao, Vietnam, AW²

Prix Afex projet (2/11) : Le marché central de Phnom Penh, Cambodge, Arte Charpentier

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X