En direct

Privilégier les dalles coulées en place

le 30/10/2009  |  TechniqueRéglementation techniqueCommunication

Sommaire du dossier

  1. Innover sans dégrader la qualité des constructions
  2. L'isolation en première place pour le Grenelle
  3. Des toitures pleines d'énergie
  4. « La certification pour toutes les familles d'isolants »
  5. la construction au prisme de l'analyse du cycle de vie
  6. Saint-Gobain réunit ses marques
  7. Approche mondiale de l'évaluation environnementale des bâtiments
  8. Un pouvoir isolant renforcé pour les fenêtres
  9. Faciliter l'accès des personnes à mobilité réduite
  10. « Le respect des réglementations explique l'essor des menuiseries mixtes »
  11. Fenêtres « durables »
  12. Un stand bien architecturé
  13. un concept façade multicouche
  14. Revêtements sols et murs : tendance au « vert »
  15. Sol : les solutions accessibilité se multiplient
  16. « Pour le confort visuel, préférer les finitions mates »
  17. Nouvelle formule pour l'espace Finition & décoration
  18. fresques sur céramique
  19. Accessibilité pour tous
  20. Des solutions automatisées pour dépenser moins
  21. La domotique au secours de l'accessibilité
  22. « La gestion technique du bâtiment doit devenir un lot à part entière »
  23. Des maisons pilotées au doigt et à l'œil
  24. la domotique sans-fil à l'honneur
  25. deux études sur l'énergie dans le bâtiment
  26. Des logiciels en ligne avec l'environnement
  27. Les éditeurs affûtent leurs outils 3D
  28. « Attention au fossé qui se creuse autour de la maquette numérique »
  29. service expert en performance environnementale
  30. La cao version bois
  31. la gestion du cycle de vie du produit pénètre le btp
  32. Sécurité et ergonomie pour les échafaudages
  33. Privilégier les dalles coulées en place
  34. « Les systèmes MDS vont être classés en trois catégories »
  35. Un guide technique de référence sur les échafaudages
  36. Campagne sur les troubles musculo-squelettiques
  37. la sécurité en conférence

? Le système de coffrage de dalles, constitué d'étais ou de tours d'étaiement supportant des faces coffrantes, a connu des évolutions récentes. Les étais en aluminium gagnent du terrain, notamment dans les tours d'étaiement: ils sont plus légers à résistance équivalente que l'acier, leur surcoût peut être compensé par une optimisation de la logistique et de l'ergonomie. L'aluminium se décline aussi horizontalement: les poutrelles bois semblent ainsi céder du terrain aux poutrelles en aluminium. Là encore, légèreté et durée de vie accrues donnent l'avantage au métal. Comme les échafaudages, le matériel de coffrage est sujet au vol sur chantier. Pour parer ce phénomène, Alphi a intégré un procédé chimique dans les poutrelles aluminium de son système Top Dalle afin d'empêcher le recyclage frauduleux du métal. La sécurité est aussi un thème porteur et de nombreux systèmes se développent pour permettre la mise en place des coffrages par le dessous et par un seul homme, sans que celui-ci soit obligé de monter sur une plate-forme (Gridflex de Péri, Dokaflex de Doka,...) .

La peau en contreplaqué reste la norme

Concernant la face coffrante horizontale, les plaques de contreplaqué sont toujours la référence. Légères et peu coûteuses, elles possèdent également une durée de vie appréciable: «Un jeu de plaques de bonne qualité est réutilisable une quinzaine de fois», précise Olivier de Parisot, directeur commercial de Péri.
Des matériaux alternatifs font pourtant leur apparition: par exemple, un panneau en fibres de verre sur cadre aluminium se substitue aux poutrelles secondaires et aux panneaux de contreplaqué (Combi HV de Ischebeck). Ces innovations prennent place dans une évolution technique plutôt favorable. «Nos clients ont tendance à revenir vers les dalles coulées en place au détriment des dalles préfabriquées, observe Olivier de Parisot. En ces temps de crise, les entreprises de gros œuvre tendent à se recentrer sur leur métier de base pour faire tourner leurs effectifs et pour ne pas perdre leur savoir-faire, poursuit le directeur commercial, et donc à préférer le coulage en place à la préfabrication. Par ailleurs, dans certaines régions redéfinies vis-à-vis du risque sismique, nos clients se tournent également vers les dalles coulées en place, moins sujettes à la fissuration au niveau des raccords que les dalles préfabriquées ». -

Commentaires

Privilégier les dalles coulées en place

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX