En direct

Martin Bouygues, le PDG du groupe Bouygues. - © © Isabelle Franciosa - CC BY-SA 3.0

"Prime Macron" : ce que le groupe Bouygues verse à ses salariés

Florent Maillet |  le 11/02/2019  |  EntreprisesManagementBouygues ConstructionBouygues Energies & ServicesBouygues Immobilier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Management
Bouygues Construction
Bouygues Energies & Services
Bouygues Immobilier
Bouygues TP
Groupe Bouygues
Vie du BTP
Salaires BTP
Majors du BTP
Prime Macron
Valider

Le groupe Bouygues verse cette prime exceptionnelle de pouvoir d'achat à 35 000 collaborateurs, avec un plafond établi à 36 000 € de rémunération annuelle. Le montant de la prime peut atteindre 600 €.

La "prime Macron" passe par le groupe Bouygues. Le géant du BTP et des médias, qui doit annoncer le 21 février prochain ses résultats 2018 (32,9 Mds € de chiffre d'affaires en 2017) a d'ores et déjà annoncé à ses collaborateurs le versement de cette prime exceptionnelle, exonérée de charges sociales et d’impôts sur le revenu, et qui cible les salaires les plus modestes en France.

Dans un courrier interne daté du 9 janvier 2019, le PDG du groupe, Martin Bouygues, détaille le dispositif mis en oeuvre. "J’ai demandé aux directeurs généraux des Métiers d’attribuer une prime [...], qui s’adresse aux salariés sous contrat de travail au 31 décembre 2018 avec une des entreprises françaises du groupe Bouygues". Le dispositif est le suivant :

  • 600 € pour tout salarié dont la rémunération brute annuelle en 2018 (pour un temps de présence plein dans le groupe sur toute l’année 2018), est inférieure ou égale à 24 000 € ;
  • 450 € pour ceux dont la rémunération brute annuelle en 2018 est comprise entre 24 001 € et 30 000 € ;
  • 300 € pour ceux dont la rémunération brute annuelle en 2018 est comprise entre 30 001 € et 36 000 €.

A noter que la "rémunération annuelle brute 2018" se calcule, dans le groupe, en excluant les paiements des éventuelles heures supplémentaires ainsi que toute autre forme de primes conventionnelles, à l’exception de la prime d’ancienneté.

Un dispositif qui vient en plus des avantages habituels

"Cette prime, qui sera calculée de manière uniforme, ne se substitue en aucun cas aux politiques salariales et sociales définies dans chacun des Métiers, en fonction de leurs situations propres", précise Martin Bouygues.

Les collaborateurs concernés des 3 branches métiers de Bouygues (la Construction, avec Bouygues Construction, Bouygues Immobilier et Colas; Bouygues Télécom; et TF1) ont perçu leur prime exceptionnelle avec leur paie du mois de janvier 2019. Au total, 34 874 collaborateurs du groupe sont concernés, dont 9 831 chez Bouygues Construction.

Bouygues emploie plus de 115 000 collaborateurs dans le monde, dont plus de la moitié (67 000) résident en France. Parmi eux, une majorité sont des compagnons de chantier (37%) et des techniciens et employés (29%), les cadres (34%) formant le solde, selon les derniers chiffres annoncés par la major du BTP, des télécoms et des médias.

"Avec l’ensemble des hiérarchies, partenaires sociaux et DRH, je veille très régulièrement à l’amélioration des conditions de travail, au bien-être ainsi qu’au pouvoir d’achat des collaborateurs du Groupe, écrit également Martin Bouygues, dans ce courrier interne. Ceci se concrétise tous les ans notamment par des politiques salariales et de primes dynamiques dans chacun des Métiers, au travers d’abondements significatifs sur les produits d’épargne salariale Groupe, ainsi que par la mise en place d’accords d’intéressement, de participation. Je pense aussi à la qualité des couvertures sociales en vigueur et aux dispositifs d’entraide déployés sur le terrain. C’est en partie ainsi que se construisent des relations respectueuses dans la durée."

La prime Macron fait son chemin dans le BTP

Outre Bouygues, d'autres groupes de BTP ont déjà annoncé le versement d'une prime Macron à leurs collaborateurs.

A l'image du Groupe Vinci, autre major du secteur, et qui vient d'annoncer un chiffre d'affaires 2018 en forte croissance, ou de l'ETI familiale nordiste Ramery. 

Commentaires

"Prime Macron" : ce que le groupe Bouygues verse à ses salariés

Votre e-mail ne sera pas publié

Yakapa

11/02/2019 21h:09

BonjourEn effet; le gestes est là et c est tout en leur honneur. Du côté du bien etre des salariés; il y a encore à revoir certaines points : envoyer les ouvriers; compagnons a plus de 600 km.de chez eux; imposer leurs vacances d ète. La vie de famille en prend un coup. Et qui plus est; si pas d arrangement possible du conjoint et surtout ex conjoint. Tu es en vacances en décalé de ta famille que tu vois déjà que les week-end. Et un papa divorcé; pourvu qu il trouve une entente avec la mère de ses enfants.Le bien etre passe aussi par une vie personnelle équilibrée.

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Date de parution : 01/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur