En direct

Prime à la casse pour les chaudières : surenchère ou effet d’annonce ?
Une prime à la casse pour l'achat d'une chaudière économe en énergie - © © Viessmann

Prime à la casse pour les chaudières : surenchère ou effet d’annonce ?

Elisabeth Salles et Frédérique Vergne |  le 01/04/2011  | 

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Valider

Veolia Habitat Services, la nouvelle marque commerciale du groupe Proxiserve, filiale de Veolia Environnement, lance une "prime à la casse chaudière" qu'elle présente comme « différente de celle annoncée par l'Etat ». Mais au-delà de l'effet d'annonce, pas sûr que tous y soient gagnants par rapport aux offres des autres prétendants aux certificats d'économie d'énergie. Car c'est bien de cela qu'il s'agit.

Face à l'augmentation du prix du gaz : 5,2 % au 1er avril, soit 20 % sur un an et au lancement par GDF Suez (et non l'Etat bien que ce soit Eric Besson qui l'ait annoncé en premier), Veolia Habitat Services n'entend pas être en reste, est-il expliqué dans un communiqué. C'est oublier que les distributeurs de fioul domestique, de la grande distribution ou pas, ont eux aussi mis en place un tel dispositif.

Quoi qu'il en soit, le spécialiste des services pour l'habitat (dépannage, entretien, installation et rénovation des installations individuelles de chauffage au gaz, au fioul et énergies renouvelables) vient, en effet, d'annoncer la mise en place de sa propre « prime à la casse », accordée directement lors de l'achat d'une nouvelle chaudière gaz plus économe en énergie. « Aider nos clients à changer leur ancienne chaudière, c'est leur permettre de consommer moins d'énergie, à une période où le prix du gaz augmente rapidement. Une chaudière moderne consomme jusqu'à 30% de gaz en moins. C'est aussi une installation plus fiable et plus sûre », explique Stéphane Caine, Président Directeur Général de Proxiserve.

Sans attendre le 15ème anniversaire

Cette prime présente un certain nombre d'avantages et crée ainsi la différence. Par exemple, elle est versée quel que soit l'âge de la chaudière à remplacer, sans attendre son 15ème anniversaire et est immédiatement déduite du devis dès sa signature: 300 € pour l'achat d'une chaudière gaz à condensation et 100 € pour une chaudière gaz à basse température. Un bénéfice immédiat pour le consommateur et non différé, pris en charge directement par Veolia Habitat Services. En complément de la prime, le paiement de la chaudière peut être étalé en 10 fois sans frais. Un large choix parmi des modèles de grandes marques partenaires (Chaffoteaux, Elm Leblanc, Viessmann, Vaillant, Saunier Duval) est, par ailleurs, proposé aux consommateurs. Quant au dispositif, il se veut simple : l'agence de proximité Veolia Habitat Services se charge du devis gratuit jusqu'à la pose et la mise en service de la nouvelle chaudière par des techniciens formés et qualifiés. Pour bénéficier de la prime à la casse, il suffit au client de demander un devis auprès de l'une des 140 agences présentes dans les grandes villes, d'accepter le devis entre le 1er avril et le 30 juin 2011 et de faire réaliser l'installation avant le 30 septembre 2011. Une seule pièce justificative est demandée à l'issue des travaux : l'attestation de fin de travaux d'économies d'énergie signée par le client.

Mais quelle est offre est la plus avantageuse ?

Si l'on prend la peine de comparer avec l'offre déclinée depuis plusieurs mois par la chaîne Auchan/Petrovex, l'avantage en termes financiers penche plutôt pour cette dernière. Toutes les primes de la chaîne de supermarchés sont calculées sur la base de 3 euros par MWh, quand Veolia Habitat Service a des primes fixes, on l'a vu. A l'arrivée, le calcul montre que les primes Auchan sont plus intéressantes pour les chaudières servant à alimenter les superficies les plus grandes... qui sont celles qui font en général l'objet de travaux.
Un exemple : pour une maison d'une superficie supérieure à 130 mètres carrés, en zone H1 (la plus froide), le remplacement d'une installation existante par une chaudière à condensation, donnant droit à des certificats pour un volume de 168 MWh cumac, justifie en définitive de la part de Veolia une prime de 300 € [1,8 €/ par MWh], alors qu'Auchan donne 504 € [3 €/MWh]. A l'inverse, dans une superficie inférieure à 35 mètres carrés, le même remplacement est plus valorisé chez Veolia 300 € [(12,5 €/MWh)] que chez Auchan 72 €.
Dans le cas d'un remplacement par une chaudière basse température dans une maison de plus de 130 mètres carrés, la prime Veolia est à 100 € [tombe à 1,8 € le MWh] et celle d'Auchan est à 168 €. Quant aux chaudières biomasse, Veolia ne les « encourage » pas, quand Auchan propose de 390 euros à 690 euros selon le nombre de certificats auxquels elles donnent droit.
Un calcul complexe, certes, mais qui mérite peut-être le détour... . A signaler enfin qu'aucun critère d'âge de la chaudière n'entre en jeu dans les primes données par l'enseigne de la grande distribution

Commentaires

Prime à la casse pour les chaudières : surenchère ou effet d’annonce ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

(Ré)investir les toits

(Ré)investir les toits

Date de parution : 11/2020

Voir

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Date de parution : 11/2020

Voir

L'urbanisme commercial

L'urbanisme commercial

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil