En direct

Préfabrication : les entreprises doivent monter en compétences

Préfabrication : les entreprises doivent monter en compétences

Caroline Gitton |  le 20/11/2019  |  ParisSeine-et-Marne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Formation BTP
Paris
Seine-et-Marne
Valider

Alors que le recours à la préfabrication s’accroît, une étude réalisée par Kyu Lab pour l’Observatoire prospectif des métiers et des qualifications du BTP, publiée le 19 novembre, met en lumière la nécessité de renforcer les compétences en la matière, et notamment de développer l’offre de formation.

Développement du BIM, contraintes croissantes de réduction des nuisances des chantiers ou encore difficultés de recrutement sur des fonctions d’exécution… Si l’usage de la préfabrication sur les chantiers n’est pas nouveau, il tend à se développer. Avec des enjeux de taille pour les entreprises du BTP en termes de montée en compétences des salariés. C’est que s’attache à démontrer l’enquête réalisée par Kyu Lab pour l’Observatoire prospectif des métiers et des qualifications du BTP, et publiée le 19 novembre.



Polyvalence chez les petits, spécialisation chez les grands


Dans les entreprises produisant des éléments préfabriqués, un quart des effectifs en moyenne travaillent en atelier, les trois-quarts restants officiant sur les chantiers ou en bureaux d’études. Les petites entreprises font la part belle à la polyvalence, en faisant « tourner » leurs salariés, tandis que les plus grandes structures spécialisent leurs collaborateurs en production ou en installation afin de gagner en productivité.

Comme le soulignent les auteurs de l’étude, la préfabrication permet d’améliorer les conditions de travail, en principe plus confortables et sécurisées (présence d’outils pour la manutention, absence d’interactions avec d’autres corps de métiers…). Cette réduction de la pénibilité peut ainsi concourir à renforcer l’attractivité des métiers du BTP.

Autre enseignement : rares sont les entreprises à recruter sur des compétences particulières liées à la préfabrication. Ainsi, seuls 17 % des employeurs sondés demandent aux candidats des compétences en utilisation de machines ou en conception.


Les besoins des entreprises vont d’autre part évoluer à court terme. Ainsi, 45 % des répondants envisagent une hausse, dans les deux ans, de leur besoin en matière de conception, et 17 %, une « forte hausse ».



Le recours à la formation continue reste limité


Il apparaît par ailleurs que 83 % des salariés travaillant en atelier n’ont pas de formation ou de compétences spécifiques en matière de préfabrication. De la même manière, 79 % des répondants signalent des profils identiques pour les salariés appelés à mettre en œuvre des solutions préfabriquées et ceux travaillant sur des solutions traditionnelles. Seuls 16 % d’entre eux mentionnent « quelques compétences spécifiques », et 5 % un profil différent.


Face aux besoins des employeurs, « l’offre de formation continue actuelle est limitée », pointe l’enquête. Alors que la préfabrication ne peut s’apprécier que sous l’angle du cycle global de production, les formations suivies se concentrent en effet davantage sur la mise en œuvre (installation, pose) que sur la conception et la production de l’élément préfabriqué en lui-même, des compétences pourtant clés de la préfabrication.



Formation initiale dispersée


En outre, les contenus issus de l’offre de formation initiale présentent d’importantes disparités selon la spécialité et les certifications visées. Les certifications de la filière bois prennent en compte la préfabrication dans tous ses aspects. Les référentiels de la maçonnerie et des travaux publics, quant à eux, intègrent la réalisation et l’installation des éléments préfabriqués. En revanche, certains domaines, pourtant concernés (chauffage-ventilation-climatisation, façaderie, zinguerie…), ne prennent pas ou peu en compte cette activité dans leurs référentiels. De manière générale, l’enseignement de la préfabrication est plus diffus dans les niveaux de diplômes supérieurs.

Commentaires

Préfabrication : les entreprises doivent monter en compétences

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur