En direct

Précision chirurgicale pour la rénovation du CHU
La nouvelle organisation des sites de l'Archet, Cimiez et Pasteur telle qu'envisagée par la schéma directeur du CHU de Nice. - © CHU DE NICE

Précision chirurgicale pour la rénovation du CHU

Gaëlle Cloarec |  le 31/08/2018  |  Alpes-MaritimesRénovationERP

Nice -

Présenté le 5 juillet, le nouveau schéma directeur immobilier du centre hospitalier universitaire (CHU) de Nice vise à répondre aux orientations d'un projet médical axé sur le développement de l'ambulatoire, de la cancérologie et de la prise en charge du vieillissement. Pour cela, il dispose d'un budget prévisionnel de 315 millions d'euros, dont 126 millions déjà sécurisés. « Une fois les travaux terminés, le CHU comprendra 80 % de locaux neufs ou quasi neufs et 15 % de locaux rénovés. Les fonctions sanitaires seront optimisées sur une surface de 200 000 m2, contre 215 000 m2 actuellement », précise son directeur général, Charles Guépratte.

L'hôpital Saint-Roch étant destiné à la vente, ce sont donc les trois principaux sites hospitaliers niçois (Pasteur, l'Archet et Cimiez) qui concentreront la majorité des investissements. Ainsi, Pasteur 2 (191 M€), ouvert en 2015 et consacré aux activités d'urgence, de chirurgie et de réanimation, sera finalisé en 2022 avec l'achèvement de la seconde phase. Celle-ci doit débuter cette année et prévoit la construction de deux bâtiments et l'extension du pavillon Paillon pour accueillir un plateau dédié à la recherche. L'espace libéré par le transfert des activités implantées dans les locaux vieillissants de Pasteur 1 à Pasteur 2 (20 000 m2) sera réservé à la réalisation de futurs projets tels que l'hôtel hospitalier ou la faculté Campus santé, inscrite dans le cadre de la Cité européenne de l'innovation en santé.

Regroupement de la logistique. Autre bâtiment appelé à être progressivement vidé avant 2024 : l'Archet 1. Le devenir de ses 30 000 m² reste à définir. D'où le réaménagement total, dès 2019, de son voisin l'Archet 2 (20 M€), pour accueillir les activités de courts séjours et renforcer la dimension oncologique du site. Cimiez (50 M€), enfin, sera reconfiguré pour créer un pôle dédié à l'activité de soins de suite et de longs séjours. De 2020 à 2026, les pavillons Mossa et Chéret seront étendus et rénovés, et un plateau de réadaptation créé. Quant aux fonctions logistiques (25 M€), elles seront regroupées dans la plaine du Var, sur un même site comprenant deux nouveaux bâtiments.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Mener un projet de construction ou d'aménagement en coût global

Mener un projet de construction ou d'aménagement en coût global

Date de parution : 11/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur