En direct

"Pratiques environnementales". L'éditorial de Bertrand Fabre

Defawe Philippe |  le 24/05/2006  |  France NormesSantéImmobilierRéglementation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Environnement
Normes
Santé
Immobilier
Réglementation
Technique
Valider

Un concept qui a déjà un passé et encore de l'avenir: l'intégration de la qualité environnementale dans la conception des ouvrages.
C'est en tout cas ce que fait apparaître le sondage réalisé pour Le Moniteur: plus d'un maître d'oeuvre sur deux déclare avoir déjà mis en application cette préoccupation dans la conception de bâtiments; et huit sur dix affirment vouloir l'appliquer ou continuer à l'appliquer dans les prochaines années. Bonne probabilité, sinon preuve, que le mouvement reste bien orienté sur son développement.
A y regarder de plus près, on constate que les architectes paraissent plus impliqués que les BET et que, parmi ceux-ci, les spécialistes des fluides sont plus intéressés que ceux des structures.
Cette phase de développement aborde aujourd'hui le stade de la maturation. Un signe fort en ce sens: la majorité des maîtres d'oeuvre jugent utiles, voire indispensable d'intégrer un spécialiste en environnement dans l'équipe de maîtrise d'oeuvre.
En sens inverse, un concept qui a peu de passé et dont l'avenir paraît incertain: la certification environnementale. Surtout aux yeux de ceux qui ont déjà mis en oeuvre des pratiques de conception environnementale...
Ils reprochent à cette certification ce que l'on reproche classiquement à toute certification: une certaine lourdeur administrative. Mais, fait plus grave, ils y voient aussi un frein potentiel à la créativité et à l'innovation.
Ils ne contestent pas sa fonction d'outil informatif de la maîtrise d'oeuvre. Mais les référentiels de ces certifications leur paraissent dangereusement réducteurs, en privilégiant les critères mesurables (par exemple la consommation d'énergie) et en faisant trop l'impasse sur d'autres critères aussi importants mais plus difficiles à étalonner (comme l'intégration du bâtiment dans le site ou le confort d'usage).
Les voies de solution? Toujours les mêmes: il faut pouvoir absorber les surcoûts, et faire évoluer les mentalités.
Bertrand Fabre est directeur de la rédaction du Moniteur

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil