En direct

Pragma élargit ses frontières

JEAN LELONG |  le 10/11/2000  |  Commande publiqueLogementAménagementMaison individuelleArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Commande publique
Logement
Aménagement
Maison individuelle
Architecture
Hérault
Vaucluse
Gard
Pyrénées-Orientales
France
Paris
Immobilier
Réglementation
Marchés privés
Professionnels
Valider

Le promoteur montpelliérain déploie son activité dans les trois régions du Grand Sud. Il vise un rythme de production annuel de 700 logements

«Le plus grand risque auquel s'expose une société de promotion est l'obsolescence de ses méthodes et de ses produits. Il faut savoir casser les codes pour éviter de s'enfermer dans la répétition de formules qui ont marché. »

C'est au nom de ce principe que Michel Troncin et Dominique Bon, les deux dirigeants de Pragma, ont récemment donné corps à l'une des plus audacieuses créations architecturales réalisées à Montpellier : Château-le-Lez, un immeuble de 65 logements aux façades végétalisées, conçu par l'architecte parisien Edouard François. Le bâtiment, labellisé par la Mission 2000 en France, a été inauguré fin mai. « Cette opération nous a permis de mobiliser les équipes sur un produit nouveau, explique Michel Troncin, P-DG. Cela a donné confiance à tout le monde. »

Le même souci de renouvellement sous-tend chacun de ses choix. Pragma lance actuellement des opérations hors de son fief à Avignon, Nîmes, Perpignan et Béziers. Elle est aussi en quête d'opportunités foncières dans la région de Marseille et renforce son assise à Toulouse (son relais vers la côte basque et l'Aquitaine) avec la mise en place d'un directeur d'agence et la prochaine constitution d'une équipe autonome de quatre à cinq personnes. Pragma compte porter son volume d'activité sur ce marché de 150 à 300 logements par an. Globalement, le promoteur montpelliérain vise un rythme de production annuel de 700 logements. L'expansion géographique restera toutefois circonscrite dans un rayon de deux heures de voiture depuis Montpellier. « Au-delà, on peut être tenté de différer un rendez-vous ou une surveillance de chantier. Ou alors, il faut créer une agence sur place. »

La diversification n'est pas seulement géographique : délaissant la construction de collectifs en centre ville, Pragma lance, à Montpellier, un programme de 12 000 m2 de bureaux, en partenariat avec Bouygues Immobilier et la Serm (Société d'équipement de la région montpelliéraine). Côté maison individuelle, elle lance un programme de 40 villas près de Perpignan et prépare une opération de 120 logements à Béziers. Ce projet ouvre une voie dans laquelle Pragma aimerait s'engager plus avant. Pragma étudie, en effet, avec Edouard François, le concepteur de Château-le-Lez, la création d'un ensemble immobilier inspiré d'un village. L'opération, qui comporterait 130 à 140 logements, combinerait des éléments d'organisation traditionnels, tels que ruelles et placettes, avec des formes contemporaines.

Le choix des architectes, chez Pragma, ne fait pas l'objet d'une politique déterminée. La maîtrise d'oeuvre d'exécution fait, quant à elle, l'objet d'une mission distincte exercée sous le contrôle d'Ingenior, une filiale de Pragma, assistante à la maîtrise d'ouvrage. « Nous nous sommes impliqués de plus en plus dans la surveillance générale du chantier, qui ne devrait pourtant pas relever de notre compétence. »

En ce qui concerne les entreprises, le recours à l'appel d'offres est quasi-systématique. En moyenne, 70 % des marchés sont dévolus en corps d'Etat séparés. Seules les plus grosses opérations sont confiées à des groupements d'entreprises.

Contact

Michel Troncin

1 500, avenue Pompignane,

34000 Montpellier

Tél. : 04.67.02.94.94.

Fax : 04.67.72.68.28.

Internet : www.pragma-immobilier.com

e-mail : pragma@m-si.fr

Principaux projets

Avignon : Les Jardins de Saint-Bénézet, 160 logements, architecte : Georges Vartnisky (Avignon).

Nîmes : Zac de Haute-Magaille, 60 logements, architectes : Chambon et Nègre (Nîmes).

Canohès (Pyrénées-Orientales) : 40 maisons individuelles, architecte : Pierre Nicolas (Perpignan).

Toulouse : Zac Val-de-Limayrac, 60 logements, architecte : Patrice Pugens (Toulouse) ; quartier de la Flambelle, 60 logements, architecte : Jean-Philippe Durin (Toulouse).

Montpellier : Marguerite-Audoux, 98 logements, architecte : Robert Crouzet (Montpellier) ; Port-Marianne/Jacques-Coeur, 39 logements, architecte : Gilles Schillaci ; Port-Marianne/Consuls-de-Mer, 93 logements, architecte : Nicolas Lebunetel (Montpellier) ; Port-Marianne/Richter, 4 000 m2 de bureaux, architectes : Adrien Fainsilber (Paris) et Jérôme Rio (Montpellier).

PHOTO : Une «vitrine» : Château-le-Lez, un immeuble aux façades végétalisées conçu par l'architecte parisien Edouard François.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil