En direct

PPRS 2018 :
Arnaud Hary, président de l'Association des sociétés françaises d'autoroutes (Asfa). - © © Asfa

PPRS 2018 : "Quelles solutions pour les mobilités du quotidien ?", par Arnaud Hary, président de l'Asfa [tribune]

le 27/03/2018  |  Alpes-MaritimesPatrimoineTransports mécaniquespprs2018

Pour Arnaud Hary, président de l'Association des sociétés françaises d'autoroutes (Asfa), le Pavement Preservation & Recycling summit (PPRS) de Nice, congrès mondial sur la préservation du patrimoine routier, est l’occasion de rappeler que l’entretien et la modernisation de nos routes, qui assurent une part essentielle de la mobilité du quotidien, constituent un défi majeur des prochaines années.

"Les Assises de la mobilité organisées par le gouvernement à l’automne dernier ont mis en avant la priorité sur la question des mobilités du quotidien et l’optimisation des infrastructures existantes. Or, l’usage de la voiture reste central comme moyen de transport pour les déplacements du quotidien de nos concitoyens qui sont 67 % à l’utiliser quotidiennement pour se rendre sur leur lieu de travail ou d’études (1) et près de 8 millions d’actifs doivent effectuer plus de 15 km pour aller travailler (2). Parler de mobilité du quotidien, c’est regarder au-delà des centres villes et c’est donc parler de mobilité routière.

Comme l’a rappelé le Premier ministre, 40% de la population réside dans un territoire sans réseau de transport collectif accessible, dans des « déserts de transport » au sein desquels la voiture est souvent le seul moyen de se déplacer.

Par ailleurs, les agglomérations sont congestionnées et le réseau routier se dégrade. Faire de la mobilité du quotidien une priorité nécessite d'investir dans les routes et autoroutes pour les préserver, les développer et pour en faire, les supports de moyens de transports durables et modernes participant en pleinement au développement économique de nos territoires.

Renforcer l’intermodalité et exploiter le potentiel actuel de nos infrastructures

Nos voisins européens ont exploré des options intéressantes sur ce sujet. A Madrid, par exemple, plus de 150 lignes d’autocars, empruntant pour certaines des voies réservées, conduisent les habitants depuis la banlieue éloignée jusqu’à des pôles d'échanges multimodaux à partir desquels ils peuvent utiliser d’autres modes de transports. Non seulement cette idée permet de réinventer la façon d’envisager le trajet domicile-travail, mais c’est aussi un bel exemple d’optimisation des infrastructures routières existantes.

En France, les autoroutes -y compris le réseau concédé- contribuent déjà à la mobilité du quotidien. Sur les autoroutes concédées, des lignes de bus express ont été mises en place, des gares et des parkings situés à proximité immédiate des autoroutes ont été installées pour développer l’intermodalité et faciliter l’accès aux centre villes.

Investir dans nos infrastructures routières

Mais ces aménagements évoqués doivent parfois être accompagnés de développements du réseau pour résoudre les problèmes de congestion et surtout d’une remise à niveau du réseau routier existant. Relever ce défi appelle une collaboration entre Etat, collectivités, acteurs publics et privés de la mobilité, sachant pouvoir s’appuyer sur les expertises et les capacités d’investissements de chacun.

Recourir au modèle vertueux de la concession permettrait d’agir rapidement, sans porter atteinte aux finances publiques, là où les besoins sont les plus criants et où les collectivités ne disposent pas de fonds suffisants. Travaux d’entretien, connexions entre urbain et périurbain, construction de pôles d'échanges multimodaux, mise en place de voies réservées, nouvelles infrastructures routières ou autoroutières... Les projets possibles sont nombreux pour répondre à une attente légitime des Français : l’amélioration de leurs trajets, l’amélioration de leur quotidien. Les sociétés d'autoroutes sont prêtes à apporter leur contribution pour relever le défi de la mobilité périurbaine. "

Commentaires

PPRS 2018 : "Quelles solutions pour les mobilités du quotidien ?", par Arnaud Hary, président de l'Asfa [tribune]

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX