En direct

Pouvoir d’achat : Bouygues promet un geste sur les bas salaires dès le mois de décembre
Bouygues a également tenu compte de la revalorisation du Smic de 2,2 % à compter du 1er octobre. - © HJBC - stock.adobe.com

Pouvoir d’achat : Bouygues promet un geste sur les bas salaires dès le mois de décembre

Caroline Gitton |  le 04/10/2021  |  Ressources humainesFrance Salaires BTPBouygues

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Ressources humaines
France
Salaires BTP
Vie du BTP
Bouygues
Valider

Face à l’envolée des prix de l’énergie et de l’essence, le groupe Bouygues SA (Bouygues Construction, Colas, Bouygues immobilier…) annonce, pour les bas salaires, des revalorisations collectives qui apparaîtront sur la fiche de paie de décembre.

 

Gaz, essence, électricité, produits d’alimentation… L’Insee pointe, au titre d’août 2021, une hausse des prix à la consommation de 0,6 % sur un mois, et de 1,9 % sur un an. D’après un sondage réalisé par l'institut Elabe pour BFMTV et publié le 22 septembre, le pouvoir d’achat arrive ainsi en tête des préoccupations des Français.

Or, c’est bien souvent au moment où l’économie repart que les revendications salariales reviennent sur le devant de la scène. Jean-Manuel Soussan, directeur général adjoint et DRH du groupe Bouygues, en est bien conscient. « En matière de politique de rémunération, mieux vaut prévenir que guérir : il faut se mettre à la place des collaborateurs. C’est pourquoi nous avons devancé l’appel, en décidant d’accorder des revalorisations collectives sur les bas salaires effectives dès le mois de décembre. » Certains salariés de Bouygues Construction et de Colas, à commencer par les compagnons, profiteront ainsi de cette mesure exceptionnelle.



Négociations salariales avancées de trois mois


 
Le groupe, qui distribue en principe ses enveloppes de revalorisation salariale au mois de mars, dans la foulée de la publication de ses résultats, a ainsi avancé les négociations sur les salaires avec les organisations syndicales.

Jean-Manuel Soussan
Jean-Manuel Soussan - ©
"En matière de politique de rémunération, mieux vaut prévenir que guérir", relève Jean-Manuel Soussan, directeur général adjoint et DRH du groupe Bouygues.

«Bien que l’immense majorité de nos collaborateurs ne soient pas concernés, nous avons également tenu compte de la revalorisation du Smic de 2,2 % à compter du 1er octobre, reprend le DRH. Le pourcentage d’augmentation, ainsi que le plafond applicable pour déterminer les bénéficiaires (une fois et demie à deux fois le Smic), seront fixés avec les représentants du personnel. Ils seront connus au cours de la deuxième quinzaine d’octobre. »
 
Pour les collaborateurs mieux payés, et donc moins sensibles à la hausse des prix, les augmentations seront, comme à l’accoutumée, consenties au mérite au mois de mars 2022.

Les salaires à l’embauche ne seront pas en reste. Au-delà du « pack » proposé par Bouygues aux nouvelles recrues (offre sociale, dispositif d’actionnariat salarié…), «les rémunérations devraient elles aussi augmenter à la faveur de l’inflation élevée en cette rentrée», prédit Jean-Manuelle Soussan.
 

Commentaires

Pouvoir d’achat : Bouygues promet un geste sur les bas salaires dès le mois de décembre

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil