Immobilier

Pourquoi Maisons France Confort reste optimiste en 2018

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Gestion de l'entreprise - Maison individuelle

Le constructeur français de maisons individuelles table sur un chiffre d’affaires en hausse et une rentabilité opérationnelle « de bon niveau » en 2018, après avoir vu son bénéfice net bondir de 84% l’an dernier.

Maisons France Confort garde le sourire. De janvier à décembre 2017, le bénéfice net du groupe s’est élevé à 29,1 millions d’euros contre 15,8 millions l’année d’avant, a annoncé le constructeur de maisons individuelles jeudi 22 mars lors de la présentation de ses résultats. Et pour cette année, « fort de la visibilité que lui confère son carnet de commandes et compte tenu du niveau de chantiers en cours », MFC prévoit « une nouvelle croissance organique de son chiffre d’affaires avec une rentabilité opérationnelle de bon niveau ».

À fin février, en dépit d’un « contexte de baisse de marché liée à un Prêt à taux zéro (PTZ) moins favorable et de conditions climatiques exceptionnellement difficiles », Maisons France Confort indique avoir enregistré 970 prises de commandes – un chiffre d’affaires potentiel de 115,5 millions d’euros. »Cette activité des deux premiers mois reste néanmoins supérieure de 5,4% à l’activité commerciale de 2016, qui a constitué l’excellente production 2017″, souligne le groupe.

Même si Maisons France Confort anticipe une baisse globale de 5% de ses prises de commandes, le groupe se montre optimiste. « Cette baisse sera compensée par une évolution des prix, liée au phénomène PTZ. De fait, nous perdons la clientèle des ménages modestes, mais les commandes retenues sont des commandes avec des prix plus importants », observe Jean-Chritophe Godet, directeur administratif et financier de Maisons France Confort. De plus, pour limiter l’impact du remodelage des aides, le groupe lance avec le Crédit Foncier le « prêt 1% accession », un prêt bonifié de 80 000 euros à 1%, pour solvabiliser les ménages.

 

Le chiffre d’affaires de l’activité rénovation a plus que doublé

 

Publié le 6 février, le chiffre d’affaires « record » s’est élevé à 764,4 millions d’euros en 2017, en progression de 24,3% sur un an. »Ce niveau de production historique résulte des bonnes performances commerciales enregistrées progressivement » depuis début 2016 pour la construction et d’une activité rénovation dopée par l’intégration de la société L’Atelier des Compagnons depuis le 1er mars 2017. Sur l’ensemble de l’exercice, la rénovation a ainsi vu son chiffre d’affaires plus que doubler à 94,2 millions d’euros, contre 40 millions en 2016. A l’horizon 2020, MFC table sur un chiffre d’affaires supérieur à 170 millions d’euros dans la rénovation.

De son côté le résultat opérationnel a atteint un « niveau historique » à 42,9 millions d’euros, en progression de 78,8%, tandis que la marge opérationnelle s’améliorait à 5,6% contre 3,9% en 2016.Cette année les conditions plus restrictives du PTZ – qui ne représente plus que 20%, contre 40% auparavant, du coût total de l’acquisition d’un logement neuf dans les zones rurales et péri-urbaines (« B2 » et « C ») depuis le 1er janvier -, « devrait peser sur l’ensemble du marché de la construction », estime MFC. Toutefois le groupe qui propose une offre de financement à 1% à ses clients primo-accédants grâce à un partenariat avec des banques, estime avoir « la capacité d’accroître ses parts de marché ».

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X