En direct

Pourquoi le recyclage du plâtre tourne au ralenti
L'an passé, l’industrie du plâtre a recyclé 93 000 tonnes de déchets de plâtre, en légère hausse de 2%. - © Siniat

Pourquoi le recyclage du plâtre tourne au ralenti

Augustin Flepp |  le 29/03/2019  |  IndustriePlaque de plâtreRecyclageFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bâtiment
Industrie
Plaque de plâtre
Recyclage
France
Valider

La compétitivité de l’enfouissement/incinération et l’étude de la REP élargie au bâtiment ont freiné le volume de déchets de plâtre recyclés, alertent les professionnels du secteur.

En 2018, l’industrie du plâtre a recyclé 93 000 tonnes de déchets de plâtre, en légère hausse de 2% par rapport à l’année précédente. Une maigre progression loin d’être à la hauteur des objectifs de la filière qui a signé en 2016 un engagement pour la croissance verte (ECV) avec l’Etat.

« Nous ne sommes pas satisfaits de ce taux de croissance car nous espérions recycler nettement plus », regrette Jean-Michel Guihaumé, délégué général du Syndicat national des industries du plâtre, contacté par le Moniteur. « Depuis 2008, nous retraitons un volume de 10 000 tonnes supplémentaires chaque année », ajoute-t-il.

Climat d'incertitude

Malgré la trajectoire de hausse entérinée de la TGAP (Taxe générale sur les activités polluantes) dans la loi de finance 2019, la filière se heurte à la concurrence de l’enfouissement/incinération qui bénéfice encore d'une fiscalité avantageuse.

Mais un autre fait marquant a ralenti le marché : l’étude par le gouvernement d’une REP élargie au secteur du bâtiment. « La piste d’une REP a provoqué un climat d’incertitude chez tous les acteurs (opérateurs déchets, entreprises, maîtres d’ouvrage…), indique Jean-Michel Guihaumé. « N’ayant aucune idée du futur cadre réglementaire, certains acteurs ont freiné ou reporté leurs investissements dans le recyclage. C’est une déception mais les industriels demeurent optimistes quant à l’avenir du recyclage des déchets de plâtre ».

Commentaires

Pourquoi le recyclage du plâtre tourne au ralenti

Votre e-mail ne sera pas publié

Laurent

30/03/2019 13h:00

Concurrence de l'incinération et du stockage ? En incineration, plâtre = plus de réactifs pour neutraliser les SOx... et 0 intérêt énergétique. En stockage, plâtre =H2S à des niveaux critiques dans le biogaz... J'estime (13 ans de stockage, 3 ans de valorisation énergétique) que chaque tonne de plâtre entrant dans ces deux filière devrait payer de 3 à 10 fois le prix d'entrée du déchet "banal" pour couvrir les coûts induits ! Les producteurs ont la responsabilité de diriger le plâtre vers la filière adaptée, quel que soit le coût. L'article inverse trop facilement cette responsabilité à mon avis!

Votre e-mail ne sera pas publié

daf

24/09/2019 15h:34

bonjour je suis pour le recyclage pourquoi ne pas faire des déchetteries spécialisées dans les déchets de plâtre particulier et du bâtiment ? Cela permettrait une meilleure prise en charge et aussi d'éviter la destruction de la faune et de créer des carrières de calcite ce qui est très préjudiciable à l'environnement.

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Date de parution : 05/2020

Voir

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 05/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur