En direct

Pourquoi le recyclage du plâtre tourne au ralenti
L'an passé, l’industrie du plâtre a recyclé 93 000 tonnes de déchets de plâtre, en légère hausse de 2%. - © Siniat

Pourquoi le recyclage du plâtre tourne au ralenti

Augustin Flepp |  le 29/03/2019  |  IndustrieRecyclagePlaque de plâtre

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bâtiment
Industrie
Recyclage
Plaque de plâtre
Valider

La compétitivité de l’enfouissement/incinération et l’étude de la REP élargie au bâtiment ont freiné le volume de déchets de plâtre recyclés, alertent les professionnels du secteur.

En 2018, l’industrie du plâtre a recyclé 93 000 tonnes de déchets de plâtre, en légère hausse de 2% par rapport à l’année précédente. Une maigre progression loin d’être à la hauteur des objectifs de la filière qui a signé en 2016 un engagement pour la croissance verte (ECV) avec l’Etat.

« Nous ne sommes pas satisfaits de ce taux de croissance car nous espérions recycler nettement plus », regrette Jean-Michel Guihaumé, délégué général du Syndicat national des industries du plâtre, contacté par le Moniteur. « Depuis 2008, nous retraitons un volume de 10 000 tonnes supplémentaires chaque année », ajoute-t-il.

Climat d'incertitude

Malgré la trajectoire de hausse entérinée de la TGAP (Taxe générale sur les activités polluantes) dans la loi de finance 2019, la filière se heurte à la concurrence de l’enfouissement/incinération qui bénéfice encore d'une fiscalité avantageuse.

Mais un autre fait marquant a ralenti le marché : l’étude par le gouvernement d’une REP élargie au secteur du bâtiment. « La piste d’une REP a provoqué un climat d’incertitude chez tous les acteurs (opérateurs déchets, entreprises, maîtres d’ouvrage…), indique Jean-Michel Guihaumé. « N’ayant aucune idée du futur cadre réglementaire, certains acteurs ont freiné ou reporté leurs investissements dans le recyclage. C’est une déception mais les industriels demeurent optimistes quant à l’avenir du recyclage des déchets de plâtre ».

Commentaires

Pourquoi le recyclage du plâtre tourne au ralenti

Votre e-mail ne sera pas publié

Laurent

30/03/2019 13h:00

Concurrence de l'incinération et du stockage ? En incineration, plâtre = plus de réactifs pour neutraliser les SOx... et 0 intérêt énergétique. En stockage, plâtre =H2S à des niveaux critiques dans le biogaz... J'estime (13 ans de stockage, 3 ans de valorisation énergétique) que chaque tonne de plâtre entrant dans ces deux filière devrait payer de 3 à 10 fois le prix d'entrée du déchet "banal" pour couvrir les coûts induits ! Les producteurs ont la responsabilité de diriger le plâtre vers la filière adaptée, quel que soit le coût. L'article inverse trop facilement cette responsabilité à mon avis!

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur