En direct

Pourquoi le marché du crowdfunding immobilier a explosé en 2018
- © ©Calado - stock.adobe.com

Pourquoi le marché du crowdfunding immobilier a explosé en 2018

Sophie Vincelot |  le 16/01/2019  |  LogementTertiaireImmobilier résidentielImmobilier tertiaireStart-up

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Logement
Tertiaire
Immobilier résidentiel
Immobilier tertiaire
Start-up
Valider

Avec 185 millions d'euros financés en 2018, les plateformes de crowdfunding immobilier ont réalisé une croissance de 83%, selon Fundimmo et le site Hellocrowdfunding. 

Le marché du financement participatif dans l’immobilier (ou crowdfunding immobilier) se porte bien. Et même très bien. Avec une progression de 83% des montants investis, pour un total de 185 millions d’euros, le secteur affiche une croissance insolente, comme l’observe Fundimmo dans son baromètre réalisé auprès de 32 plateformes de financement participatif, avec Hellocrowdfunding.

« Malgré le ralentissement observé dans le logement neuf, la croissance continue du marché du crowdfunding immobilier démontre que les acteurs de la promotion immobilière ont de plus en plus recours aux services du financement participatif pour financer leurs fonds propres », indique Stéphane Bombon, président de Fundimmo, dans un communiqué.

Durée de placement allongée

Désormais, le montant moyen investi par collecte s’élève à 539 128 €, soit +18% par rapport à 2017. Un signe que des promoteurs de plus grande envergure, développant des opérations de taille plus importante, ont intégré ce marché de niche. Le baromètre montre également des remboursements en forte hausse : 55 millions d’euros ont été remboursés en 2018, représentant 146 projets contre 29 millions d’euros l’année précédente pour un total de 83 projets.

La durée du placement a elle aussi augmenté, passant de 18 mois en 2017 à 23,3 mois en 2018. « Dans le contexte des élections municipales de 2020, nous nous attendons à ce qu’une opération mette plus de temps pour se boucler. Cela impacte l’immobilisation des fonds propres des promoteurs, puisque la commercialisation est plus lente et la durée des chantiers se rallonge un peu », explique Jérémie Benmoussa, directeur général de Fundimmo, au Moniteur.

5 acteurs majeurs

Mais qui sont les acteurs de ce marché de niche en pleine croissance ? « Cinq plateformes, Wiseed, Anaxago, Homunity, ClubFunding et Fundimmo, continuent de réaliser l’essentiel du marché [à savoir 67,8% du marché global, selon Fundimmo – NDLR]. La concentration est telle qu’il y a peu de nouveaux entrants, l’Autorité des marchés financiers jouant son rôle de barrière à l’entrée », analyse Jérémie Benmoussa.

Quant aux différents types d’investisseurs particuliers, le directeur général de Fundimmo en recense trois : « L’investisseur jeune actif, qui est sur un modèle de diversification, investit en moyenne 1 500€ dans chaque opération, puis, l’investisseur fidèle à une ou deux plateformes, qui possède un ticket moyen de 10 000 € par projet, et enfin, l’investisseur intermédié qui peut placer des sommes d’environ 50 000 € », énumère le directeur général de Fundimmo.

Avec un rendement annuel moyen de 9 % en 2018, le crowdfunding immobilier reste en effet un placement attractif pour ces investisseurs, mais également un moyen pour les promoteurs de moins puiser dans leurs fonds propres à chaque opération.

Priorité au résidentiel

Selon le baromètre, le secteur du financement participatif reste majoritairement concentré sur le secteur du résidentiel (73,4%). Au sein de ce segment, l’attrait pour le logement social se confirme, puisque qu’un quart des projets financées inclue des logements sociaux. La part des bureaux a également doublé, passant de 4% en 2017 à 8,4% en 2018. Viennent ensuite les projets d’aménagement, les commerces, l’hôtellerie et la logistique.

Deux régions concentrent près de 50% de la collecte : l’Auvergne Rhône-Alpes (25%) et l’Ile de France (22%). Les régions les plus actives étaient ensuite l’Occitanie (9%), la région PACA (9%) et la région Centre-Val de Loire.

Commentaires

Pourquoi le marché du crowdfunding immobilier a explosé en 2018

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Traité des baux commerciaux

Traité des baux commerciaux

Date de parution : 12/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur