En direct

Pourquoi la start-up FunBIM mise sur la réalité augmentée
Le principe consiste à créer un QR code pour chaque élément technique destiné à équiper une pièce, à l'imprimer et à le placer à l'endroit envisagé. Une fois scanné, il se modélise, l’utilisateur pouvant interagir pour le manipuler, le modifier... - © FunBIM

Video

Pourquoi la start-up FunBIM mise sur la réalité augmentée

Florence Jaroniak |  le 01/10/2018  |  BIMFayatVinciVie du BTPChantier connecté

Dans un secteurdu  BTP qui se numérise à toute vitesse, cette jeune pousse nîmoise joue la carte de l'outsider. En ligne de mire :  la réalité augmentée au service de l'exploitation simplifiée des données BIM sur le chantier, via une appli mobile.

Tout est parti d'un constat, fait par Laurent Biancardini, jeune dirigeant et fondateur de la startup FunBIM à Nîmes. « En 2012, j'étais conducteur de travaux pour Vinci Energies sur la réhabilitation de l'ex tour Descartes à Paris. Les tablettes faisaient leur apparition mais hormis pour la levée de réserve, il n'existait pas d'outils numériques de suivi de chantier dédiés aux opérationnels sur le terrain. »

Incubé au sein du BIC Innov'up depuis novembre 2017, FunBIM commercialise aujourd'hui un package multi-plateformes en 2D ainsi qu'une version 3D, bientôt disponible pour les tablettes et smartphones. Le tout est vendu par abonnement, avec une version gratuite (inférieure à 50 Mo de stockage).


Réalité mixte


Hébergée sur le cloud et accessible hors ligne, cette application mobile permet de suivre un chantier en temps réel et de coordonner les corps de métier. Ses fonctionnalités intègrent plans de construction, suivi des observations, compte rendu, surlignage dynamique, formulaires interactifs et viewer 3D.

En janvier 2018, grâce à une levée de fonds, FunBIM a recruté deux développeurs et deux commerciaux. Objectif : ajouter de nouvelles fonctionnalités à son appli et la coupler à un casque de réalité augmentée. Un projet qui lui a valu de décrocher une subvention de 60 000 euros de la Région Occitanie. En l'occurrence, le choix de FunBIM s'est porté sur Microsoft HoloLens, produit de réalité mixte -mi réel, mi virtuel-, constitué de composants spécialisés et d’une unité de technologie holographique.


Prototype


« Le principe consiste à créer un QR code pour chaque élément technique destiné à équiper une pièce, à l'imprimer et à le placer à l'endroit envisagé. Une fois scanné, il se modélise, l’utilisateur pouvant interagir pour le manipuler, le modifier... Et s’assurer ainsi que l’équipement s’intégrera correctement dans l’infrastructure ou repérer un dysfonctionnement, en économisant les coûts d’une erreur de conception » détaille Laurent Biancardini.

Sachant que Microsoft planche actuellement sur une version améliorée de son casque, avec un prix sûrement revu à la baisse, FunBIM prévoit de sortir une première version avancée en décembre, pour une commercialisation au printemps 2019. En attendant, ce petit poucet entend se démarquer de la concurrence de géants du secteur, par la simplicité d'utilisation de ses solutions. « Le Building Information Modeling est extrêmement puissant mais peut paraître complexe. Notre mission est d’aider les opérationnels à intégrer ces nouveaux standards. »

Une démarche qui a déjà séduit Vinci Energies, Vinci Construction, Fayat et des entreprises locales du secteur des énergies et de la construction.

Découvrez le fonctionnement de la solution en vidéo :

Commentaires

Pourquoi la start-up FunBIM mise sur la réalité augmentée

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur