Profession

Pourquoi des concours d’architecture?

Dans une tribune publiée sur le site du Conseil national de l’ordre des architectes (Cnoa), Michèle Attar, directrice générale de la SA d’HLM « Toit et Joie », se livre à un fervent plaidoyer en faveur du concours d’architecture pour la construction des logements sociaux…

Je me souviens d’un organisme HLM dont j’ai été administrateur provisoire et que j’ai redressé. Il se porte bien aujourd’hui et, avec les équipes en place, nous avons fait un travail magnifique. Mon seul regret est de n’avoir jamais pu convaincre ni le directeur qui m’a succédé, ni le conseil d’administration, de l’intérêt d’une architecture variée et inventive. Ainsi 1000 maisons individuelles ont été réalisées, toutes signées par le même architecte… Une catastrophe.

Quels étaient les arguments qui prévalaient? La rapidité, l’économie, l’efficacité, les mêmes que défendent aujourd’hui les détracteurs des concours. L’expérience m’a montré que la bonne architecture ne coûte pas plus cher que la mauvaise et que la réflexion amont est un facteur de qualité et de progrès.

[…]

Pour lire l’intégralité de cette tribune, c’est par ici…

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X