En direct

Pour une accélération des travaux de la LGV France-Espagne
De g. à d. : Monique Valaize adjointe au maire de Béziers, Santi Vila maire de Figueres, Anna Pagans maire de Gérone, Jordi Hereu maire de Barcelone, Bernard Marquie adjoint au maire de Toulouse, Jean-Paul Alduy maire de Perpignan, Jacques Bascou maire de Narbonne et Serge Fleurence 1er adjoint au maire de Montpellier. (c) AFP PHOTO/JOSEP LAGO - ©

Pour une accélération des travaux de la LGV France-Espagne

Pouthier Adrien |  le 17/10/2008  |  TransportArchitectureAménagementMobilitéHaute-Garonne

Des représentants de Barcelone, Béziers, Figueres, Gérone, Montpellier, Narbonne, Perpignan et Toulouse, situées sur le tracé de a ligne à grande vitesse devant relier la France et l'Espagne par l'est des Pyrénées, ont demandé jeudi 16 octobre une accélération des travaux.

"Nous demandons aux gouvernements espagnol et français d'accélérer les travaux en cours afin de compléter ou de réaliser la ligne à grande vitesse Barcelone-Nîmes. Et plus précisément, le tronçon Montpellier-Nîmes, la future gare intermodale de Barcelone à La Sagrera, ainsi que la gare de Figueres et la traversée de Gérone", ont déclaré les représentants des hits villes françaises et espagnoles réunis à Barcelone. Parmi les autres demandes figurent aussi celle de "participer activement au débat public qui s'ouvrira afin de définir la nouvelle ligne Perpignan-Montpellier, clef de voûte dans la construction du couloir de grande vitesse Madrid-Lyon-Paris". Ou encore que "le tracé de la grande vitesse Toulouse-Narbonne soit exécuté en même temps que la nouvelle ligne Perpignan-Montpellier pour que la connexion de l'Arc atlantique et de l'Arc méditerranéen devienne une réalité".
La liaison à grande vitesse entre l'Espagne et la France a accumulé les retards. Côté espagnol, le tronçon devant relier Barcelone à Figueres près de la frontière, en passant Gérone, initialement prévu en 2009, a pris trois ans de retard. Le tronçon transfrontalier entre Figueres et Perpignan devrait être opérationnel en 2009 ou en 2010. Quant au dernier tronçon, entre Perpignan et Montpellier, il ne devrait être achevé que vers 2020, avait déclaré en juin le patron de la société de chemins de fer française (SNCF), Guillaume Pépy.
Etant donné que Madrid et Barcelone sont reliés en LGV depuis la fin 2007, il sera à terme possible de relier Madrid et Paris en grande vitesse.

AFP

Commentaires

Pour une accélération des travaux de la LGV France-Espagne

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX