En direct

Pour ses dix ans, la tour Elithis positive
Implantée à l’orée du centre-ville de Dijon, dans le quartier du palais des congrès, la tour est construite en ossature bois avec en son centre, un noyau en béton qui contient les circulations. - © Com’Air / Arte Charpentier Architectes

Pour ses dix ans, la tour Elithis positive

Christiane Perruchot |  le 13/09/2019  |  EnergieRéalisationsCôte-d'OrRT2012Bepos

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bâtiment
Energie
Réalisations
Côte-d'Or
RT2012
Bepos
Effinergie
GTC
Valider

Conçue pour être à énergie positive, la tour de bureaux Elithis à Dijon (Côte-d’Or) réalisée par la société d’ingénierie du même nom, n’a pas atteint son objectif. Elle présente toutefois un bilan énergétique et économique performant, qui a été dressé lors de la cérémonie d’anniversaire, le 12 septembre.

Dix ans après la livraison, la société d’ingénierie Elithis a présenté, jeudi 12 septembre à Dijon, devant un parterre de promoteurs, investisseurs et élus, le bilan de l’exploitation de la tour de bureaux qu’elle avait conçue pour être à énergie positive. Or, l’immeuble de bureaux de neuf étages et 5 000 m2 à ossature bois ne produit pas plus d’énergie qu’il n’en consomme. Pour autant, ses performances sont « hors normes », se félicite Thierry Bièvre, le P-DG d’Elithis. La tour également occupée par un restaurant au rez-de-chaussée consomme dix fois moins que les exigences de la RT 2012 et trois fois moins que celles du Bepos Effinergie 2017 devant préfigurer la réglementation environnementale 2020.

Sur le même sujet Tour Elithis : ovoïde de verre et bouclier d'acier pour atteindre l'énergie positive

Au bout de dix années de fonctionnement, le bilan s’établit, en moyenne, à 11 kilowattsheure (kWh) par mètre carré en énergie primaire et 39 kWh par mètre carré en énergie finale. Qu’aurait-il fallu pour que la tour soit à énergie positive ?
« Peut-être une plus grande surface de panneaux photovoltaïques (456 m2 ont été installés sur le toit) ou simplement une technologie actuelle, de meilleur rendement qu’il y a dix ans », répond Thierry Bièvre.

Tour Elithis à Dijon (Côte-d'Or): la surface en verre de la tour Elithis est protégée de la surchauffe estivale par une résille en métal déployé dont la forme épouse la course du soleil en tenant compte de l’ombre des bâtiments voisins.
Tour Elithis à Dijon (Côte-d'Or): la surface en verre de la tour Elithis est protégée de la surchauffe estivale par une résille en métal déployé dont la forme épouse la course du soleil en tenant compte de l’ombre des bâtiments voisins. - © Tropism Communication / Arte Charpentier Architectes

Cinq postes analysés

L’analyse porte sur cinq postes suivis en continu par une gestion technique du bâtiment : le chauffage, le rafraîchissement, la ventilation, l’éclairage et les auxiliaires comprenant les consommations propres aux occupants, comme les ordinateurs et les serveurs informatiques.
La production et la consommation de chauffage se trouvent à l’équilibre, malgré le relèvement, à la demande des occupants, de la température hivernale, de 19 degrés à 23 degrés. L’intégralité des besoins est couverte par deux chaudières à granulés de bois de faible puissance (100 kW chacune). Les concepteurs expliquent la performance par la faible prise au vent et l’absence de ponts thermiques que procure la forme ovoïde du bâtiment et par le bénéfice de l’inertie du béton dans le noyau central.
La ventilation et le rafraîchissement sont deux postes plus énergivores — un peu plus de 10 kWh par mètre carré et par an pour le premier, le double pour le second — mais ils sont qualifiés de très satisfaisants, en regard de l’importance de la surface vitrée qui occupe 70 % de la façade.
Les concepteurs insistent sur l’impact du comportement des occupants dans le bilan thermique qui peut « rapidement dériver » de ce fait.

Tour Elithis à Dijon (Côte-d'Or): la société d’ingénierie Elithis qui a conçu la tour occupe quatre des neuf étages. 70% de la façade est vitrée.
Tour Elithis à Dijon (Côte-d'Or): la société d’ingénierie Elithis qui a conçu la tour occupe quatre des neuf étages. 70% de la façade est vitrée. - © Laurent Chaintreuil / Arte Charpentier Architectes

Un bâtiment à un prix standard

Le bilan économique est « encore meilleur. », selon Elithis. Avec les dépenses d’ascenseur, la facture moyenne annuelle s’élève à 7 centimes d’euros par mètre carré, assure Thierry Bièvre qui veut, en outre, démontrer « qu’il est possible de faire un bâtiment tertiaire sobre à un prix standard, 1 400 euros hors taxes le mètre carré, hors parking en sous-sol. » Le calcul déduit des charges le revenu de la vente d’énergie solaire sur le réseau, à presque 3 euros par mètre carré.
Dans un livre « Retour sur le futur », publié pour ce 10e anniversaire, le concepteur revient sur son expérience et les écueils rencontrés. Le message vidéo préalablement enregistré d’Emmanuelle Wargon pour l’anniversaire fait office d’encouragement : « Bravo d’avoir montré que c’est possible », a dit la secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique soulignant le besoin d’exemples de ce type pour mobiliser les maîtres d’ouvrage, pour atteindre les objectifs nationaux de sobriété énergétique à l’horizon 2030-2040. C’est le sens du « tour de France » qu’elle a entamé le 11 septembre à Angers.

Sur le même sujet La filière construction durable se mobilise à Angers

Commentaires

Pour ses dix ans, la tour Elithis positive

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur