En direct

Pour les jeunes, le bonheur est dans le BTP
Les jeunes BTP sont heureux dans leur travail (75 %) et ils le sont encore plus à la maison et dans leur vie personnelle (88 %) selon la deuxième édition de l'étude Ipsos "Les conditions de vie des jeunes salariés du BTP". - © © phovoir.com

Pour les jeunes, le bonheur est dans le BTP

Adrien Pouthier |  le 02/11/2015  |  jeuneTravailEntreprisesInnovationTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Formation BTP
jeune
Travail
Entreprises
Innovation
Technique
Valider

La Fondation BTP Plus, qui soutient l'innovation sociale dans le secteur du BTP, a présenté lundi 2 novembre à Batimat, avec le concours de PRO BTP, la deuxième édition de son étude Ipsos sur "Les conditions de vie des jeunes salariés du BTP".

HEU-REUX ! Si Fernand Raynaud refaisait aujourd'hui son sketch qui faisait pleurer de rire la France des années 60, il se choisirait sans doute un rôle d'employé du BTP plutôt que celui de cantonnier. Car à en croire la deuxième édition de l'étude Ipsos sur "Les conditions de vie des jeunes salariés du BTP" pour Fondation BTP Plus et PRO BTP, travailler dans le BTP ressemble au job de rêve.

Réalisée à partir d’un échantillon de 6 000 jeunes salariés du BTP (apprentis, ouvriers et Etam) âgés de 16 à 21 ans, cette étude a pour objectif de mieux connaître les jeunes actifs de la branche du BTP, leurs conditions de vie, leurs difficultés, leurs aspirations… pour les accompagner dans leur avenir tant professionnel que personnel. Elle permet également de mettre en avant les évolutions ayant eu lieu depuis la réalisation du premier opus en 2010.

Et donc, ils sont heureux ces jeunes : heureux dans leur travail (75 %) et plus encore dans leur vie personnelle (88 %).

Une vocation

Et s'ils sont heureux, c'est sans doute parce que le BTP est un secteur qu'ils ont majoritairement choisi. 78 % de ces jeunes de 16 à 21 ans l’affirment : "le BTP est un choix personnel, une vocation". Cette revendication du choix est encore plus forte chez les ouvriers, techniciens et apprentis.

S'ils sont heureux, c'est sans doute aussi parce qu'ils aiment ce qu'ils font, et qu'ils en sont fiers : 87,7 % des jeunes interrogés considèrent leur métier comme valorisant et même 31,2 % comme très valorisant. Ce sont de "vrais métiers" complets, porteurs de valeurs fortes : le sérieux et de la fiabilité (78 %), l’expérience (71 %), l’autonomie (66 %), l’initiative (63 %). Pour un jeune sur deux, ce sont également des métiers de plus en plus qualifiés. Ils n'étaient que 38 % à le penser en 2010. Enfin ce sont des métiers humains qui mettent en avant le travail en équipe, le relationnel et les contacts (24 %), l’ambiance sur les chantiers (17 %), l’absence de routine (16 %)…

En tout cas, ce sont des métiers que les jeunes imaginent pratiquer à long terme : 54 % se voient dans le métier plus de 5 ans et 40 % plus de 15 ans notamment parmi les techniciens (52 %) et les ouvriers TP (47 %). Et ce, même s'ils n'en sous-estiment pas la dimension physique plutôt que la pénibilité. D'ailleurs, l'étude pointe des facteurs de fragilité. Si 90 % des jeunes sont en bonne santé, et plus de 70 % optimistes et énergiques, 44 % d'entre eux disent souffrir du dos et 13 % de troubles musculaires. 9 % d'entre eux, et c'est nouveau, seraient en mauvaise santé.

S'ils sont heureux enfin c'est aussi très certainement parce que malgré la crise, le secteur leur offre de vraies perspectives d'embauche. Or, "Avoir un emploi stable" est la priorité de 40 % de ces  jeunes, en hausse de 4 points par rapport à 2010. Mais note l'étude : "Le passage de la formation à l’entrée dans la vie active se fait de façon positive puisque 75 % des jeunes n’ont pas connu de chômage avant d’entrer en entreprise. La part de ceux ayant connu une période de chômage est en baisse depuis 2010 (14 % vs 19 %). Les ouvriers et apprentis sont encore moins touchés par le chômage que les Etam."

Pour le reste ce sont des jeunes comme les autres, leurs aspirations, leur doutes et leurs galères sont celles des gens de leur âge mais voilà, 93 % d’entre eux sont heureux. Et ça fait toute la différence.

Commentaires

Pour les jeunes, le bonheur est dans le BTP

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur