En direct

Pour Lafarge la route du leadership mondial passe par l'Angleterre

le 04/02/2000  |  IndustrieTransportsBétonEuropeInternational

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Industrie
Transports
Béton
Europe
International
Produits et matériels
Valider

Le cimentier français lance une OPA sur BLUE CIRCLE

Lafarge sera-t-il bientôt le premier producteur mondial de ciment ? Déjà leader mondial de matériaux de construction avec un chiffre d'affaires de 10,528 milliards d'euros - 69 milliards de francs - en 1999 et second fournisseur mondial de ciment avec un chiffre d'affaires de 3,63 milliards d'euros (derrière le suisse Holderbank), Lafarge a annoncé en début de semaine sa volonté d'absorber le britannique Blue Circle Industries, 6e cimentier mondial (chiffre d'affaires 1999 estimé à 3,5 milliards d'euros).

Après une approche amicale infructueuse qui a duré plusieurs mois, Bertrand Collomb, PDG du groupe Lafarge s'est décidé à lancer une offre publique d'achat qui s'élève à 5,64 milliards d'euros (37 milliards de francs). Un achat qui serait financé à 40 % par une augmentation de capital et, pour le solde par endettement. Lafarge se donne jusqu'au 22 février prochain pour boucler son offre.

Complémentarités sur le plan industriel et commercial

Après le rachat réussi de Redland il y a deux ans, cette croissance externe donnerait un nouvel élan à Lafarge qui attend beaucoup des complémentarités des deux sociétés sur le plan industriel et commercial. L'entreprise française est présente avec ses matériaux de toiture dans certains pays asiatiques où Blue Circle a développé des activités cimentières. « Cette transaction représente un nouveau pas important dans notre développement, a commenté Bertrand Collomb. Elle va renforcer nos activités en Amérique du Nord, en Grande-Bretagne, en Afrique sub-saharienne, aux Philippines et en Egypte et offrira des opportunités dans le ciment et le béton prêt à l'emploi en Malaisie, au Chili et à terme en Grèce ». Des marchés parfois mal maîtrisés par l'entreprise britannique, selon Lafarge, car les actifs acquis par Blue Circle en Asie pour 700 millions de livres en 1998 et 1999 devraient être déficitaires en exploitation pour 1999.

En cas de réussite de l'OPA, des aménagements seraient certainement conduits au sein de sociétés de Blue Circle Industries, car Lafarge estime que les synergies liées à la fusion pourraient générer, dès 2001, des gains évalués à 125 millions d'euros.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur