Pour Christine Boutin, l'immobilier n'est
- ©

Pour Christine Boutin, l'immobilier n'est "pas dans la situation de crise des années 90"

Defawe Philippe |  le 04/09/2008  |  France entièreCollectivités localesLogement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Immobilier
Collectivités locales
Logement
Valider

"C'est une crise financière internationale, pas de l'immobilier. La France n'est pas dans la situation de crise des années 90" marquée par des stocks de logements invendus et un effondrement des prix, a estimé la ministre du Logement Christine Boutin.

Interrogée par l'AFP sur la chute de 30% sur un an des ventes de logements neufs au premier semestre et le recul des mises en chantiers, la ministre espère "arriver" à la barre des 400.000 nouveaux logements en 2008, contre 435.000 en 2007, loin de l'objectif de 500.000 par an affiché par le gouvernement.
Mais, admet Mme Boutin, si la situation actuelle "dure trop longtemps, cela mettra en difficulté le secteur".
D'autant que certains experts craignent que la nouvelle taxe sur les revenus immobiliers dissuade les bailleurs de continuer à investir.
"Ce n'est pas un signal encourageant pour les investisseurs", a reconnu Mme Boutin, en soulignant toutefois que cette taxe "représente un maximum de 20 euros par an pour chaque bailleur" et entrera dans le calcul du "bouclier fiscal".

Concernant "l'éco-prêt", dispositif de prêt à taux zéro destiné à financer des travaux pour améliorer les performances énergétiques des logements, Mme Boutin se déclare "très favorable" à son adoption qui devrait "relancer le secteur de la rénovation".
Mais la ministre souhaiterait qu'on tienne compte "de la capacité financière des foyers modestes" pour leur permettre d'accéder à ce prêt qui devrait être plafonné à 30.000 euros et pour lequel le montant des travaux ne devrait pas dépasser 300 euros par mètre carré.
A propos de la maison à 15 euros par jour, un dispositif qui permet de payer d'abord la maison (sur 25 ans maximum) puis le terrain, grâce au 1% logement, le nombre de projets déposés se situe actuellement autour de 3.000 sur les 5.000 prévus en 2008, a-t-elle indiqué.
Pour boucler le financement de sa loi, Mme Boutin se montre optimiste sur les négociations actuelles avec le Medef et les syndicats, malgré les objections de ceux-ci, espérant obtenir "800 millions d'euros supplémentaires" du 1% logement. Ces négociations "devraient se terminer fin septembre", a-t-elle estimé.
©AFP

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur