Pose des 50 premiers mètres du nouveau pont de Gênes
La première portion du nouveau pont de Gênes a été posée le 1er octobre. - © Per Genova
Vidéo

Pose des 50 premiers mètres du nouveau pont de Gênes

A.P avec AFP |  le 01/10/2019  |  Reconstruction Pont MorandiPont MorandiRenzo PianoSalini ImpregiloEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Reconstruction Pont Morandi
Pont Morandi
Renzo Piano
Salini Impregilo
International
Europe
Infrastructures
Valider

Un peu plus d'un an après l'écroulement du pont Morandi de Gênes qui avait fait 43 morts, une première plateforme de 50 mètres de long du nouveau pont dessiné par Renzo Piano a commencé à être posée.

La première pierre du nouveau pont  de Gênes avait été posée le 25 juin. Trois mois plus tard, il est doté d'une première portion de route.

Une cérémonie officielle a été organisée mardi 1er octobre, en présence du Premier ministre italien Giuseppe Conte, pour la pose de la portion initiale du nouveau pont de Gênes qui mesurera, une fois terminé, 1067 mètres de long.

L'ouvrage, dessiné par Renzo Piano et construit par le consortium Per Genova (Salini Impregilo, Fincantieri) aura la forme de la quille d'un paquebot.

Un dispositif de deux grues géantes et mobiles a permis de déposer la plateforme sur les piles 5 et 6 du pont, hautes de 45 mètres et déjà installées, pour un poids total de 550 tonnes.

Présent sur les lieux, Renzo Piano a exhorté les ouvriers à "ne pas se faire mal". "Travaillez en pleine sécurité", a-t-il demandé, en évoquant une "opération acrobatique" pour "l'armée d'ouvriers et techniciens" mobilisés pour ces travaux.

Au total, le pont sera constitué de 19 plateformes de 26 mètres de large: 14 de 50 mètres de long comme celle posée mardi, 3 de 100 mètres de long qui se trouveront au centre du pont, et deux autres de 40 m et 26 m, respectivement situées aux extrémités Est et Ouest de l'ouvrage.

Atlantia, qui pourrait perdre sa concession, en berne

Le titre du groupe autoroutier italien principal actionnaire d'Autostrade per l'Italia (Aspi), gestionnaire du pont Morandi, était en berne mardi 1er octobre à la Bourse de Milan, après des déclarations du Premier ministre sur la procédure de révocation de sa concession suite à l'effondrement meurtrier du pont de Gênes en 2018. "La procédure en cours est une procédure pour rendre caduque la concession; à l'issue de celle-ci, nous ne ferons pas de ristourne aux privés, nous poursuivrons l'intérêt public", a déclaré Giuseppe Conte, après la cérémonie.

"La procédure n'est pas encore terminée parce qu'elle est extrêmement complexe et qu'il faut recueillir toutes les expertises, les évaluations et les contre-arguments. Ensuite, les choses se compliquent parce progressivement sont déposées les expertises dans le cadre de l'enquête pénale: nous les recueillons pour les évaluer également d'un point de vue civil", a-t-il expliqué.

Peu après, le titre Atlantia a commencé à dévisser, perdant jusque 3,5%. Vers 12H55 (10H55 GMT), il cédait 2,88% à 21,55 euros, dans un marché en hausse de 0,43%.

La justice mène actuellement deux enquêtes, l'une sur l'effondrement du pont, et l'autre sur de "fausses attestations" concernant des contrôles de viaducs autoroutiers, avant et après l'écroulement. Le directeur général d'Atlantia, Giovanni Castellucci, visé par la première enquête, a annoncé le 17 septembre sa démission alors que le groupe est fragilisé.

Atlantia, qui parallèlement à ses concessions autoroutières gère les aéroports de Rome et de Nice, a vu son bénéfice net chuter de 30% en 2018, à 818 millions d'euros, en raison de provisions et de frais à hauteur de 509 millions liés à l'écroulement du pont.
 

Résilience

"A partir d'aujourd'hui, les Gênois et les touristes verront une première portion du pont qui continuera de grandir jusqu'à relier les deux extrémités de la vallée", s'est réjoui dans un discours le maire de Gênes, Marco Bucci.

A ses yeux, la reconstruction du pont ne symbolise pas uniquement la résilience après la tragédie du 14 août 2018 mais aussi "la démonstration, qu'ensemble nous pouvons faire de belles choses, ambitieuses et dans les délais appropriés".

Le maire, qui a promis une fin des travaux pour avril 2020, a rappelé le glorieux passé d'exploration maritime de la République de Gênes: "c'est un grand signal car la richesse nous est arrivée par mer et de la mer".

Ce pont est stratégique pour le commerce, le tourisme et la circulation dans cette grande ville portuaire, axe de passage reliant l'Italie et la France.

Commentaires

Pose des 50 premiers mètres du nouveau pont de Gênes

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur