Culture

Portugal : quand l’art se fond dans la nature

L’agence d’architecture portugaise DepA a imaginé ce pavillon faisant partie de la fondation Serralves, qui comporte un parc ainsi qu’un musée d’art contemporain. Cinq autres pavillons ont été commandés à des ateliers de jeunes architectes. 

La pavillon est à la fois influencé par le musée en lui-même mais aussi par le parc. Ainsi, son design établit une relation indirecte avec le musée, car sa forme polygonale correspond à l’une de ses caractéristiques majeures : le bow-window. L’hexagone est répété et émerge à de nombreuses reprises dans le parc, notamment par la forme des pavements mais aussi au travers des formes paysagères. 

Le polygone concave offre également une forme parfaite pour l’espace de projection où seront diffusés des films d’artistes contemporains. 

Enfin, son emplacement au bord du lac permet de présenter au visiteur un jeu de miroir étonnant qui lui permet de se fondre dans le paysage. 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X