En direct

Portique béton et remblai pour Chef de Baie 2 à La Pallice

BERNARD REINTEAU, REMY MARIO, BERTRAND ESCOLIN, FRANCOISE DAJON LAMARE, ALIX DE VOGUE |  le 26/03/1999

Le choix de la préfabrication en béton a permis de réduire le délai de chantier.

Livré ce mois-ci, l'extension de 250 m du quai du terminal forestier Chef de Baie dans le port de La Pallice, près de La Rochelle (Charente Maritime) a été l'occasion de valider un parti technique efficace. L'option de la préfabrication a réduit le délai du chantier de 18 à 11 mois. Cette avancée sur la mer de quelque 40 m est structurée par trois rideaux :

un rideau d'ancrage de palplanches courtes de 6 m, foncées à 3 m dans le talus existant ;

un rideau mixte de 25 m de haut, foncé en mer à une distance de 28 à 34 m du précédent rideau, constitué de 93 pieux de 1 420 mm de diamètre, espacés de 2,73 m d'entraxe, entre lesquels sont fixées des palplanches AZ 26 ;

un rideau avant de 22,50 m de haut, situé à 11 m en avant du rideau mixte et composé de 36 pieux d'un diamètre de 1 220 mm, soit un pieu avant tous les quatre pieux arrière.

Un légo géant

Le fonçage de ces quelque 120 pieux a été effectué avec un trépan émulseur (voir encadré). Les pieux du rideau mixte arrière sont maintenus au rideau d'ancrage par des tirants passifs de 110 mm de diamètre. Particularité : leur liaison sur les pieux est munie d'une cage à rotule qui encaisse les éventuels tassements et élimine les efforts tranchants.

Un portique en béton armé posé sur ces deux rideaux de pieux constitue l'ossature principale du quai en zone courante où accosteront les navires. Sur le rideau mixte arrière, les têtes de pieux ont été chargées sur une hauteur de 300 cm d'un béton armé de 30 MPa, puis relié entre eux par une poutre en béton armé de 90 cm de haut et de 180 cm de large. Sur le rideau avant, les pieux sont remplis de béton B25 et les têtes ont été réalisées, sur 300 cm de haut, avec du béton armé B30. Ensuite, un chapiteau en béton de 50 cm de haut vient corriger les erreurs dues au battage de pieux pour assurer l'emploi d'éléments préfabriqués.

La structure du portique est constituée d'éléments en béton armé B40 formulé avec 380 kg/m3 de ciment.

Entre les pieux du rideau avant, surmontés de leur chapiteau, sont d'abord posées des poutres en L, d'un poids de 22 t, qui forment le front d'accostage. Entre le rideau avant et le rideau arrière sont ensuite placées des entretoises de 960 cm de long, 100 cm de haut et de 50 cm de large. Au droit des massifs amortisseurs, c'est-à-dire, tous les cinq pieux du rideau avant (soit 33 m), la structure est renforcée pour encaisser le balourd des bateaux. Aux entretoises sont substituées des doubles poutres trapézoïdales de 250 cm de haut côté rideau avant, de 100 cm de haut côté rideau arrière, de 50 cm d'épaisseur et de 22 t chacune.

Entretoises et poutres trapézoïdales sont ensuite surmontées de prédalles collaborantes en forme de U renversés, hautes de 100 cm et épaisses de 16 cm. Elles sont ensuite recouvertes d'une dalle de 16 cm d'épaisseur. Une coulée de béton scelle tous ces éléments fortement ferraillés.

FICHE TECHNIQUE

Maître d'ouvrage : ministère de l'Equipement, des Transports et du Logement.

Maître d'oeuvre : Direction départementale de l'Equipement de Charente Maritime, Service maritime.

Entreprise : Groupement EMCC, Bouygues Offshore.

Sous-traitants : GTM, Welbond, Rousset.

Bureau d'études : EMCC.

Budget : 59 millions de francs HT.

SCHEMA Un quai sur double rideau de pieux maintenu à la rive par 90 tirants d'ancrage.

PHOTO : L'emprise sur la mer d'une quarantaine de mètres associe un remblai et un double rideau de pieux fondés en mer. L'association des éléments préfabriqués et ferraillés forment le coffrage du quai.

Le trépan émulseur, pour accélérer la vitesse de fonçage

Le trépan émulseur employé par les entreprises sur ce chantier a permis d'accélérer la cadence de travail dans le sol particulièrement dur. Equipé d'un tranchant de martelage en croix renforcé par métal d'apport, d'une largeur inférieure au diamètre intérieur des pieux métalliques pour y être glissé, il est supporté par une grue sur ponton et alimenté en air comprimé par un compresseur d'une capacité de 21 m3/mn à une pression de 20 bars. Le remous produit par un tel flux permet de remonter les matériaux par une canalisation, au centre du trépan, d'une quinzaine de centimètres de diamètre et maintenue constamment remplie d'eau pour assurer un refoulement optimal. Equipé de cet engin, les travaux progressaient au rythme de six pieux par semaine sur le rideau mixte arrière, et de quatre pieux par semaine sur le rideau avant.

%%GALLERIE_PHOTO:0%%
Le choix de la préfabrication

« Ce chantier se résume à un légo géant, juge Eric Gravot, directeur du chantier de Chef de Baie 2. L'option de la préfabrication nous a permis de réduire les délais et d'éviter les difficultés du coffrage sur l'eau ». Commencés en avril 1998, les travaux avaient d'abord fait l'objet de trois mois d'études. C'est au cours de cette période qu'a été définie la préfabrication de l'ouvrage. Ainsi, pour éviter le recours à une grue à tour d'une capacité de 20 t d'un budget double de celle de la catégorie, immédiatement inférieure (16 t), la majeure partie des éléments sont d'un poids de moins de 15 t. Les pièces les plus lourdes comme les entretoises trapézoïdales ou les poutres en L, ont été manipulées avec un fardier portuaire d'une capacité de 35 t puis reprise par la grue sur ponton KH 700 de 125 t.

Commentaires

Portique béton et remblai pour Chef de Baie 2 à La Pallice

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX