Entreprises de BTP

Porcherie de Puylaroque : mobilisation de communes contre son extension

Cinq communes viennent de déposer devant le tribunal administratif de Toulouse un recours en annulation d’un arrêté du préfet du Tarn-et-Garonne autorisant l’extension très controversée d’une porcherie industrielle à Puylaroque.
Dans un communiqué, les maires de Belfort-du-Quercy (Lot), Cayriech, Lapenche, Montalzat et Puylaroque (Tarn-et-Garonne) ont dénoncé la décision du représentant de l’Etat autorisant cette extension, au nom d’une « préoccupation nationale de santé publique et d’une volonté de réhabilitation de la procédure porcine dans notre pays ».

Les élus des communes riveraines estiment que ce projet fait courir « une réelle et terrible menace de pollution de l’eau potable des rivières » et que leurs administrés « souffriront de diverses autres nuisances directes ». Ils dénoncent également cette forme « d’élevage industriel (…) qui s’inscrit a contrario de « la vocation agricole du Quercy et l’effort de production de qualité fourni par ses éleveurs et agriculteurs ».

Le préfet du Tarn-et-Garonne avait signé le mois dernier un arrêté autorisant l’extension de la porcherie de Puylaroque, au vu du rapport de la commission d’enquête publique et des avis favorables donnés par les comités départementaux d’hygiène du Tarn-et-Garonne et du Lot.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X