En direct

"Populations". L'éditorial de Bertrand Fabre

Defawe Philippe |  le 29/09/2006  |  France Dématérialisation des marchés publicsRéglementationCommande publiqueMarchés publics

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Dématérialisation des marchés publics
Réglementation
Commande publique
Marchés publics
Valider

On en parle rarement, alors qu'elle est un paramètre fondamental de l'avenir du BTP : la démographie.
L'activité de la construction est fonction directe de l'évolution de la population, puisque son objet est de satisfaire ses besoins en logements, lieux de travail et de services, avec les infrastructures qui les relient. C'est une évidence, mais il n'est pas interdit de la rappeler.
L'évolution prévisible de la population française va-t-elle soutenir ou déprimer l'activité de la construction?
Pour résumer brutalement un sujet qui appellerait au contraire maintes nuances, on dira: la population française va croître, vieillir et se répartir différemment.
Elle va continuer à croître jusqu'aux alentours de 2025. Sous le double effet d'un taux de fécondité honorable (actuellement de 1,9, alors que la moyenne européenne est de 1,4) et du rallongement de l'espérance de vie de la tranche de population du baby boom.
Mais si les décès des babyboomers seront retardés (c'est très probable), ils finiront bien par arriver (c'est très certain).Alors, l'augmentation du nombre de décès ne sera plus compensée par le nombre de naissances. Et la population française recommencera à diminuer. Sauf politique d'immigration...
La population française va continuer de vieillir. En 2020, les plus de 60 ans représenteront près du tiers de son total. Plus de deux millions de Français auront plus de 85 ans, dont 750 000 en état de dépendance. D'où d'énormes besoins nouveaux, dans un contexte d'alourdissement considérable des coûts d'assurance-maladie.
La population française va se répartir différemment, sous l'effet principal du flux migratoire généré par la création d'une famille, ou par la prise d'un emploi, ou par les deux.
D'où trois destinations prioritaires: vers les régions du Sud, vers les zones littorales, et vers les périphéries rurales des grandes villes.
Autant de sujets lourds sur lesquels il nous faudra revenir.

Bertrand Fabre est directeur de la rédaction du Moniteur.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil