En direct

Pont-sur-Sambre Poweo construit une centrale à cycle combiné

le 13/03/2008  |  NordFrance entièreEuropeTravail

Pont-sur-Sambre dans l’Avesnois, où veille une tour de guet du XVIIe siècle, a vécu des heures agitées fin février, avec la traversée d’un impressionnant convoi apportant du port de Valenciennes les turbines de la centrale électrique que Poweo construit sur le site de l’ancienne centrale à charbon d’EDF. Ces turbines, fabriquées en Allemagne, avaient été acheminées jusqu’à Valenciennes par barges. La centrale, la première que Poweo construit en France depuis la libéralisation du marché, sera à cycle combiné gaz et vapeur, et elle-même chauffée par les gaz d’échappement.

Combler des cavernes souterraines. D’une puissance de 512 MW, elle s’étend sur 6 hectares de l’ancien parc à charbon, avec une extension prévue sur 9 hectares. Il a fallu détruire une dalle de béton, dont les déblais ont servi à niveler le site, puis combler des cavernes souterraines avec 3 000 m3 de béton et forer 1 025 pieux représentant 8 000 mètres linéaires.

Les trois bâtiments, pour les machines, la chaudière et l’administration, conçus par l’architecte parisien Pascal Dutertre, seront en charpente métallique. Le plus haut, abritant la chaudière, sera une élégante ellipse de métal en partie basse et de verre en partie haute d’où émergera la cheminée d’acier. « Nous n’avons pas voulu un bâtiment industriel dur, mais bien intégré au site », explique Olivier Chazalmartin, directeur de projets.

Création d’emplois. La réalisation, sous maîtrise d’ouvrage de Poweo, a été déléguée à Siemens pour la maîtrise d’œuvre dans un contrat clef en main, avec sous-traitance du génie civil au groupe belge Besix pour un investissement total de 235 millions d’euros.

Le site a été choisi pour la proximité d’un poste RTE hérité de l’ancienne centrale, et de l’alimentation en gaz.

Le projet a été lancé en novembre 2007, avec un démarrage de chantier en février 2008, pour une mise en service début 2009. Trois cents personnes sont à pied d’œuvre. Elles seront 600 au maximum du chantier, tandis que la centrale emploiera trente personnes à demeure et induira un total de 120 emplois.

PHOTO - NORD-POWEO.psd
PHOTO - NORD-POWEO.psd

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur