En direct

Pollution sonore : le BTP fait-il la sourde oreille ?
L’exposition à un volume sonore supérieur à 100 dB peut provoquer des lésions irréversibles (ici, un chantier de voirie à Joué-lès-Tours). - © GUILLAUME LE BAUBE / DIVERGENCE

Pollution sonore : le BTP fait-il la sourde oreille ?

Augustin Flepp |  le 27/11/2018  |  EPIBruitAcoustiqueINRSEquipements de protection individuelle

Malgré des progrès notables, les troubles auditifs restent parfois un problème sous-estimé par le secteur.

Entre 2015 et 2016, le nombre de nouveaux cas déclarés de troubles auditifs chez les professionnels du BTP a reculé de 12 %, indiquent les statistiques de la Caisse nationale de l'assurance maladie (Cnam). Ce résultat témoigne des efforts de sensibilisation de la filière pour limiter l'impact du bruit sur les chantiers. La pollution sonore reste cependant un sujet de préoccupation majeur.

Selon un sondage réalisé par l'Ifop pour l'association Journée nationale de l'audition (JNA), 67 % des ouvriers du secteur déclarent être gênés par les nuisances sonores sur leur lieu de travail. Ce qui, pour 73 % d'entre eux, entraîne l'apparition de troubles auditifs, comme des sifflements ou des bourdonnements d'oreille. « Les maladies professionnelles liées à la surdité restent fortement sous-déclarées, car les travailleurs ne sont pas assez informés sur le risque que peut provoquer le bruit sur leur organisme », observe Nicolas Trompette, responsable du laboratoire « acoustique au travail » à l'Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS). Les chantiers de construction et leur flotte de machines vrombissantes, tels les compresseurs, foreuses et perforateurs, exposent les professionnels à une multitude d'ondes sonores, courtes mais violentes, parfois fluctuantes, et souvent répétées. Une exposition prolongée à des bruits intenses (supérieurs à 100 dB) peut provoquer des dégâts sévères, voire irréversibles, jusqu'à la surdité.

La nécessité d'un accompagnement sur le terrain. « Le risque auditif a tendance à être sous-estimé, constate Mohamed Trabelsi, responsable « équipement de protection individuel [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Pollution sonore : le BTP fait-il la sourde oreille ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur