En direct

Pollution agricole CANTAL

JOSETTE DEQUEANT, BERNARD ALDEBERT, GUILLAUME DELACROIX |  le 27/06/1997  |  CantalEnvironnementEuropeSantéTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Cantal
Environnement
Europe
Santé
Technique
Valider

1,2 million pour collecter les effluents d'une fromagerie

Le GAEC de la montagne, à Loupiac dans le Cantal, représente 400 hectares de terre. Il tient ce mois-ci la vedette, avec la livraison de ses nouvelles infrastructures, mises aux normes européennes. « Actuellement en cours de procédure AOC (appellation d'origine contrôlée) pour notre production de fromage de vache, notre souci premier est l'hygiène, explique Jean-Pierre Sevestre, fermier du GAEC. Les nouvelles normes établies à Bruxelles représentent pour nous un avantage, car elles correspondent à un besoin réel pour notre entreprise, et non pas à une obligation » Alors que tous les effluents étaient rejetés dans la nature, le GAEC de la montagne a donc décidé de se mettre aux normes, grâce à 780 000 francs de subventions de l'Etat et de l'agence de l'eau (à parité).

Les sources de pollution ? Les coliformes fécaux et autres streptocoques contenus dans les déjections bovines, et porcines (le lacto-sérum résultant du caillage du lait est en effet consommé par les porcs, puisqu'aucune enzyme n'existe pour le traiter) ; les eaux résiduaires des locaux techniques, dont les eaux blanches issues du lavage de la zone de traite (tuyauteries, tank à lait, instrument de fabrication du fromage), réutilisées pour le nettoyage de la zone d'attente des vaches.

Le programme des travaux comportait le réaménagement total des bâtiments, le traitement des eaux pluviales, des jus de silo et des eaux usées, et enfin la création de fosses de stockage de plus de 600 m3, et d'aires bétonnées (environ 600 m2). « Les fosses ont été réalisées, l'une en béton banché avec étanchéité dans la masse (un adjuvant anti-fissuration, et anti-acide contre le purin), l'autre préfabriquée en béton moulé, précise l'architecte Christian Michelon. L'ensemble est couvert par une structure métallique, et comprend des caniveaux préformés, des couloirs à racler, etc. de façon à ne laisser aucun effluent s'échapper. Ce qui est intéressant, c'est que la fosse à purin est invisible, car semi enterrée et remblayée. » Les aires bétonnées répondent aux normes du point de vue des pentes vers les fosses, et du drainage avec des épandages maillés souterrains et des puisards. FICHE TECHNIQUE

Maître d'ouvrage : GAEC de la montagne.

Maître d'oeuvre : Christian Michelon, architecte.

Entreprises : Sudifos et le GAEC.

PHOTO : Les bâtiments de l'exploitation ont été totalement réaménagés avec des aires bétonnées et étanchéifiées. La fosse à purin a été semi enterrée et remblayée.

Cet article fait partie du dossier

PROTECTION DE L'EAU

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil