Industrie/Négoce

Point.P Travaux Publics teste l’impression 3D

Mots clés : Industriels du BTP - Lieux de travail - Travaux publics

Point.P TP, XtreeE (start-up spécialiste des technologies d’impression) et la SADE ont conçu et installés ensemble des regards de visite d’égouts réalisés en impression 3D dans le cadre d’un chantier de rénovation à Roubaix (Nord). Une opération en forme de test pour la filiale de Saint-Gobain Distribution Bâtiment France. En perspective : l’intégration de la prestation à son catalogue…

 

Les avantages de la fabrication additive (l’impression 3D) sont désormais bien connus : rapidité, fabrication sur-mesure de haute précision et, dans le contexte du Bâtiment et des Travaux Publics, réduction de la pénibilité du travail lors de la mise en œuvre. Des avantages qu’ont voulus exploiter Point.P TP, XtreeE, start-up spécialiste de la fabrication additive de grande dimension pour le bâtiment, et la SADE, dans le cadre d’un projet de rénovation à Roubaix, mené par la Métropole Européenne de Lille (MEL). Un projet qui prévoyait notamment la pose de regards sur une canalisation (tronçon d’égout) très ancienne et non équipée.

Les trois acteurs ont donc recommandé à la MEL la solution de l’impression 3D. Un relevé (laser scanning) a donc été réalisé qui a permis le design des cheminées d’accès, fabriquées (béton) dans les locaux d’XtreeE à Rungis, puis acheminées sur le chantier et enfin posées.

Une expérience évidemment très intéressante pour Point.P TP, par nature toujours à la recherche non seulement de nouvelles « solutions » à valeur ajoutée forte, mais aussi d’opportunités de différenciation par rapport à la concurrence.

Une solution que Point.P TP, envisage d’ores et déjà de rendre mobile, un peu à la façon du camion Weber Floor Service, dédié à la fabrication et à l’application sur site de mortiers de sols. Une mobilité qui d’abord améliorerait grandement l’empreinte carbone du service, mais qui contribuerait également à lui ouvrir une gamme très variés d’équipements urbains de réseaux, de voierie, de décoration… Aucune date n’est encore annoncée pour la disponibilité de ce nouveau service. De fait il faudra d’abord attendre une validation technique de la solution, mais aussi concevoir cette version mobile de la fabrication additive qui, pour l’heure, n’existe pas. A suivre…

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X