En direct

POINT ECONOMIQUE Grandes manoeuvres dans la distribution sanitaire sur fond de reprise sensible

le 05/11/1999  |  NégoceConjonctureCommunicationIndustrie

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Conjoncture
Communication
Industrie
Valider

Sommaire du dossier

  1. Sommaire DOSSIER BATIMAT - INTERCLIMA - INTERCONFORT : EQUIPER DU 05/11/1999
  2. Interclima - Interconfort Confort et économie d'énergie
  3. Batimat Qualité, environnement et nouvelles technologies de l'information
  4. Des rendez-vous à Batimat - Interclima - Interconfort Des parcours thématiques
  5. Des rendez-vous à Batimat - Interclima - Interconfort Les «Trophées du design»
  6. Des rendez-vous à Batimat - Interclima - Interconfort Des journées de la prescription
  7. Un espace « découvertes » pour la salle de bains
  8. Un village des négociants
  9. Une table ronde sur l'éclairage dans l'architecture
  10. Un forum du génie climatique
  11. Conception énergétique Nouvelle approche pour la future réglementation thermique
  12. Conception énergétique Jean-Martin Delorme * « L'application du nouveau texte réglementaire sera simplifiée »
  13. Conception énergétique Jean-Christophe Visier* « Le calcul réglementaire ne doit pas être compliqué »
  14. UN LYCEE « A HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE » Vers une quasi autonomie énergétique
  15. Olivier Sidler * « L'électroménager est le plus gros gisement d'économie »
  16. DES LOGEMENTS HLM A FAIBLE CONSOMMATION Agir sur l'enveloppe du bâtiment
  17. OPTIMISATION ENERGETIQUE POUR LA BIBLIOTHEQUE DE MONTPELLIER Simulation informatique du comportement hygrothermique d'un bâtiment
  18. Chauffage Diminuer les consommations
  19. POINT ECONOMIQUE Les Français de plus en plus convaincus par le chauffage au gaz
  20. Chauffage Bernard Prodhomme* « Notre rémunération repose sur les économies réalisées »
  21. UNE CHAUFFERIE AU GAZ PASSE A LA COGENERATION Un contrat de résultat avec le fournisseur
  22. CHALEUR DOUCE ET ECONOMIQUE Des radiateurs qui s'intègrent au décor
  23. CONVERSION FIOUL-GAZ POUR UNE RESIDENCE Une économie de l'ordre de 40%
  24. Ventilation-climatisation Concilier hygiène et confort
  25. POINT ECONOMIQUE Ventilation - climatisation : poursuite de la croissance en 1998
  26. Ventilation - climatisation Bernard Gaffet*, « Une approche globale de la qualité de l'air »
  27. CLIMATISER EN RESPECTANT L'ENVIRONNEMENT Gaz et fluides frigorigènes se développent
  28. UNE CLIMATISATION « PROPRE » POUR L'HOPITAL GEORGES-POMPIDOU Prévenir la prolifération bactérienne
  29. TRANSFERTS DES CHARGES AU PARLEMENT EUROPEEN Produire simultanément du froid et de la chaleur
  30. Electricité et éclairage Gérer les équipements
  31. LA MAISON INTELLIGENTE L'électronique est partout
  32. POINT ECONOMIQUE Le marché de l'éclairage se redresse
  33. Electricité et éclairage TELEGESTION DU RESEAU PUBLIC Une économie de 35 à 40%
  34. Electricité et éclairage UN BATIMENT COMMUNICANT Tourné vers les technologies de l'information
  35. Electricité et éclairage Bernard Bastide* « Simplicité d'utilisation et flexibilité des installations »
  36. Plomberie-sanitaire Economie et qualité de l'eau
  37. POINT ECONOMIQUE Grandes manoeuvres dans la distribution sanitaire sur fond de reprise sensible
  38. Plomberie-sanitaire - Jean-Pôl Mambourg * L'entretien des installations deviendra obligatoire
  39. MODERNISATION DES EQUIPEMENTS Une expérimentation sur les consommations d'eau

Sur un marché intérieur de la céramique sanitaire qui, bon an mal an, dépasse les 2 milliards de francs (à 6,5 millions de pièces environ), les principales évolutions viennent de la distribution sanitaire-chauffage, qui concerne 450 entreprises pour un chiffre d'affaires de 33 milliards de francs. La concurrence s'attise entre les grossistes et les GSB (grandes surfaces de bricolage) qui mènent depuis plusieurs années une politique commerciale agressive et détiennent le quart du marché.

La distribution du sanitaire-chauffage, qui a progressé de 7,5 % en 1998, devrait croître de 17 % d'ici à la fin de l'an 2000. Les acquisitions importantes réalisées récemment par Point P (groupe Saint-Gobain) via sa filiale spécialisée Cédéo (3 milliards de francs de chiffre d'affaires en 1998) - à savoir Asturienne Penamet et Dupont Sanitaire - ont considérablement renforcé sa position au deuxième rang (hors groupements), menaçant le leadership de Brossette CDI (filiale du groupe britannique Woolseley ; 4,9 milliards de francs de chiffre d'affaires en 1998), qui a néanmoins acquis Pocher Distribution.

Cette offensive des « grands », favorisée par le désengagement des fabricants qui externalisent leur distribution, a précipité un mouvement de concentration qui a pris de l'ampleur à partir de 1998.

« A l'avenir, le poids des groupes va inéluctablement se renforcer dans le sanitaire-chauffage », note une étude du cabinet Xerfi (1). Cette dernière indique cependant que les entreprises plus petites - 80 % des entreprises de sanitaire-chauffage ont moins de 50 salariés et réalisent en moyenne un chiffre d'affaires de 30 millions de francs - bénéficieront, d'ici à la fin de l'année prochaine, de la reprise du bâtiment et de l'immobilier, « boostées » par les mesures de baisse de la TVA à 5,5 % annoncées le 15 septembre dernier. Cela d'autant que, sur le marché du sanitaire, la rénovation compte pour 70 %. Ainsi, côté artisans, Boch Frères a ouvert, début 1999, le club des Harmonistes du bain, un réseau d'artisans indépendants chargé de coordonner les travaux pour le compte des particuliers. En partenariat avec France Finances, ce réseau leur propose également un plan de financement.

« Les nouvelles mises en chantier se répercuteront sur l'activité des grossistes dont le chiffre d'affaires augmentera de plus de 17 % sur la période 1999-2000 », poursuit Xerfi. Côté prix, les tensions sur les marges resteront très vives. L'attirance des installateurs pour les grandes surfaces laissera peu de latitude aux négociants spécialisés. Dans le combat qui les opposent aux GSB et aux grandes surfaces, les grossistes devront davantage se soucier de la clientèle des particuliers et accentuer leur rôle vis-à-vis des prescripteurs.

(1) Cabinet spécialisé en conjoncture, stratégie d'entreprise et recherches financières. Tél. : 01.53.21.81.53.

PHOTO

Claude Moysan président du directoire de Point P, conteste le leadership de Brossette CDI.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 07/2020

Voir

Guide pratique de l'AMO

Guide pratique de l'AMO

Date de parution : 07/2020

Voir

40 guides et outils pour conclure un marché

40 guides et outils pour conclure un marché

Date de parution : 06/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur