En direct

POINT DE VUE Alain Rousset « La région participera aux études sur les franchissements de la Garonne »

JEAN-BERNARD GILLES |  le 25/06/1999  |  Collectivités localesArchitectureAménagement

Le président du conseil régional d'Aquitaine répond au « Moniteur » sur les ambitions financières importantes de l'agglomération de Bordeaux dans le cadre du prochain contrat de Plan.

« Sur le plan universitaire, l'implantation d'un pôle de gestion à la Bastide dans le cadre de la reconquête de la rive droite est une bonne idée partagée par les présidents d'universités de la région. L'opération coûte moins cher - environ 200 millions de francs à répartir entre plusieurs collectivités - que le transfert total de l'université de droit et de sciences économiques un moment évoqué et qui représentait un investissement de 1,7 milliard de francs. La région participera aux études sur les franchissements de la Garonne, celui interne à la ville de Bordeaux à Lucien Faure, et celui sur le contournement autoroutier en aval cher au président du conseil général de la Gironde. Pour le premier, l'investissement s'annonce lourd, à environ 2 milliards de francs. Nous ne pouvons pas nous engager sans étudier les contraintes techniques qui sont importantes et sans en vérifier la pertinence en termes d'utilisation. Une fois réglé le volet technique des dossiers, nous attendrons de connaître l'engagement financier de l'Etat. Nous souhaitons, sur sept ans, un engagement de 2,5 milliards de francs en matière d'infrastructures et de 1,6 milliard pour la recherche et l'université. Nous devrons ensuite fixer nos priorités et arbitrer entre toutes les opérations. Les demandes de nos territoires sont importantes et, dans ces grands domaines, la région ne pourra pas tout faire. Nous devrons regrouper nos interventions sur des dossiers majeurs négociés avec les présidents de conseils généraux.

Pour le bouchon ferroviaire de Bordeaux, un investissement voisin de 2 milliards de francs lui aussi, tout ne sera pas dans le contrat de Plan, et le programme sera étalé dans le temps.

La région ne pourra pas mettre tout ses moyens sur Bordeaux. Ce n'est ni souhaitable ni possible, même si la revendication de l'Aquitaine est que Bordeaux se comporte en capitale. Pour être une capitale aujourd'hui, il faut savoir fonctionner en réseau ; et pour fonctionner en réseau, il faut un arrière-pays qui fonctionne et se développe. C'est aussi le rôle du conseil régional d'y veiller et de le négocier avec l'Etat. »

Commentaires

POINT DE VUE Alain Rousset « La région participera aux études sur les franchissements de la Garonne »

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur