Plus de trains, plus d'argent: le scénario idéal du Conseil d'orientation des infrastructures

Le Conseil d'orientation des infrastructures (COI) préconise d'augmenter fortement les budgets de l'Etat consacrés aux transports en mettant le paquet sur le réseau ferré, selon la dernière version, publiée lundi 16 janvier par le site d'information Contexte, du rapport qu'il doit remettre prochainement au gouvernement.

Partager
Plus de trains, plus d'argent: le scénario idéal du Conseil d'orientation des infrastructures
Le scénario 2 du COI, "socle indispensable" pour le conseil, donne la priorité à la modernisation du réseau ferré et aux transports du quotidien.

Chargé par le gouvernement de plancher sur une programmation des investissements dans les transports, le COI - un collège composé d'élus et d'experts - propose trois scénarios.

Scénario 1 : le "scénario LOM" à 59,4 Mds €

D'emblée, il "propose clairement d'écarter" le premier scénario, qui pourtant suit le cadrage financier envisagé par la Loi d'orientation des mobilité (LOM) du premier quinquennat d'Emmanuel Macron, avec 54,9 milliards d'euros de crédits sur la période 2023-27.

Scénario 2 : planification écologique, 84,3 Mds €

Le deuxième scénario, dit "de planification écologique", est considéré comme "un socle indispensable" par les membres du COI. Il donne la priorité à la modernisation du réseau ferré et aux transports du quotidien. Il veut également rénover routes et voies d'eau, mais il exclut la réalisation rapide de "projets structurants très attendus par certains, (...) routiers ou autoroutiers".

Ce scénario, qui décale dans le temps des projets de lignes ferroviaires nouvelles comme Bordeaux-Toulouse - et renvoie aux calendes grecques d'autres projets comme Bordeaux-Dax, Paris-Normandie et les accès au Lyon-Turin -, prévoit une nette augmentation des moyens dégagés par l'Etat, dès 2023 et jusqu'en 2042. La facture serait de 84,3 milliards d'euros sur la période 2023-27.

Scénario 3 : priorité aux infrastructures, 98 Mds €

Un troisième scénario "de priorité aux infrastructures" exige encore davantage de moyens - 98 milliards d'euros sur 2023-27 -, mais ne fait pas consensus car il inclut une accélération de grands projets ferroviaires et "davantage de projets routiers à la demande des collectivités", selon le COI.

Ce rapport "sera un outil d'objectivation des choix publics. Ce sera beaucoup, ce sera peu: les vraies décisions reviendront bien au gouvernement et au Parlement", a tweeté le président du COI, le député David Valence (Vosges, Renaissance).

Un document de programmation d'ici l'été

Le texte doit être remis "fin janvier, début février" à la Première ministre Elisabeth Borne, qui avait créé le COI quand elle était ministre des Transports.

L'actuel ministre délégué aux Transports, Clément Beaune, avait indiqué jeudi soir, lors des vœux de l'Union des transports publics et ferroviaires (UTP), que le deuxième scénario, dit "de planification écologique", donnait "une direction précieuse" à ses services.

Il a néanmoins fait remarquer à des journalistes que le rapport du COI réduisait "peut-être un peu trop" les investissements consacrés aux routes. M. Beaune entend faire adopter "une programmation d'ici l'été". "Je ne sais pas encore si ça sera une loi ou pas", a-t-il précisé à l'AFP.

Mon actualité personnalisable

Suivez vos informations clés avec votre newsletter et votre fil d'actualité personnalisable.
Choisissez vos thèmes favoris parmi ceux de cet article :

Tous les thèmes de cet article sont déjà sélectionnés.

  • Vos thèmes favoris ont bien été mis à jour.

Sujets associés

NEWSLETTER Artisans - Gros oeuvre

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Les formations LE MONITEUR

Toutes les formations

LES EDITIONS LE MONITEUR

Tous les livres Tous les magazines

Les services de LE MONITEUR

La solution en ligne pour bien construire !

KHEOX

Le service d'information réglementaire et technique en ligne par Afnor et Le Moniteur

JE M'ABONNE EN LIGNE

+ 2 500 textes officiels

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

72 - Le Mans

Maîtrise d'oeuvre pour la rénovation des bâtiments A et F au 185 rue Henri Champion

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil