En direct

Plus de 600 millions d’euros d’investissements pour la SBM

 |  le 22/11/2013  |  Collectivités locales

Huit ans après la réalisation du Monte-Carlo Bay, un nouveau resort de 334 chambres au Larvotto et la surélévation de l’Hermitage suivie de la reconstruction du Balmoral, la Société des bains de mer (SBM) s’apprête à réaliser des investissements sans précédent, au cœur de Monte-Carlo : la démolition-reconstruction du Sporting d’hiver et la rénovation totale de l’Hôtel de Paris. « Si l’on ajoute la création de 5 000 m² de bureaux à Fontvieille pour loger les services administratifs de la SBM et la construction d’un espace commercial temporaire dans les Jardins des boulingrins, c’est une enveloppe globale de 650 millions d’euros qui est mobilisée », confirme Daniel Lambrecht, directeur immobilier de la SBM.

Richard Rogers pour le nouveau Sporting

Sur le site du Sporting d’hiver est prévu un nouveau quartier composé de sept immeubles d’altimétries différentes pour accompagner l’urbanisme environnant, ouvrant sur une nouvelle artère centrale paysagée. Signé Richard Rogers avec Alexandre Giraldi, il se composera d’un ensemble de commerces de luxe (3 600 m²), de 40 résidences hôtelières, de 3 000 m² d’espaces de conférences, d’un pavillon consacré aux arts et à la culture, d’un immeuble de bureaux de 3 200 m² et d’un restaurant. La surface développée du complexe sera de 25 000 m² en superstructure et de 30 000 m² en infrastructure avec trois niveaux de parkings.
L’Hôtel de Paris, composé de cinq bâtiments distincts reconstruits partiellement en 1909 dans un style Belle Epoque, sera totalement repensé suivant une programmation adaptée aux besoins actuels des palaces : augmentation du nombre des suites (40 % de la capacité totale qui sera portée à 190 clés), création et mise en valeur des toitures (avec des suites d’exception, une villa avec jardin et piscine privée, un espace spa-fitness avec piscine), création d’une cour-jardin, aménagement de boutiques, recomposition des espaces de service et de la cuisine centrale, ou encore liaison souterraine avec le nouveau Sporting. Un programme de 45 000 m² à réaliser par phases et en site partiellement occupé. Le projet a été confié à l’architecte Richard Martinet, un spécialiste de l’hôtellerie de luxe et à Gabriel Viora.

Deux chantiers simultanés

Compte tenu de l’ampleur de ces deux chantiers, ils seront conduits simultanément pour en minimiser, autant que possible, l’impact. Le coup d’envoi de cette double opération, avec la démolition de l’actuel Sporting d’hiver, est prévu à partir d’octobre 2014 pour une durée de 60 mois. « Les travaux seront réalisés en corps d’état séparés mais avec des macro-lots. Les appels d’offres sont prévus début 2014 pour l’Hôtel de Paris et au second semestre 2014 pour le Sporting », ajoute Daniel Lambrecht. Depuis juin dernier s’est ouvert dans les Jardins des boulingrins le chantier de création de l’espace commercial temporaire, cinq pavillons galets en structure métallique, habillés d’une coque en aluminium, qui vont permettre, d’ici à septembre prochain, de reloger vingt boutiques de luxe sur 2 500 m². Une opération à 18 millions d’euros dessinée par Richard Martinet et Chérif Jahlan.

PHOTO - 759429.BR.jpg
PHOTO - 759429.BR.jpg

Commentaires

Plus de 600 millions d’euros d’investissements pour la SBM

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur